25.08.2011 - Somalie

Somalie: MSF ouvre un centre contre la malnutrition à Mogadiscio

Malgré les difficultés d’accès, les équipes de MSF continuent d’étendre leurs activités pour venir en aide à la population somalienne qui fait face à une grave sécheresse aggravée par des années de guerre civile.
Mogadiscio, Somalie, 20.08.2011
Un enfant malade est pesé par une infirmière kenyane d’MSF dans le centre de réhabilitation nutritionnel au centre de Mogadiscio.

Depuis quelques semaines, les équipes de MSF présentes en Somalie essayent d’étendre leurs opérations malgré les difficultés d’accès à l’intérieur du pays et la violence qui sévit dans la capitale. Face à l’augmentation du nombre d’enfants malnutris, il est nécessaire d’apporter davantage d’aide à la population somalienne déjà vulnérable, car elle n’a pratiquement eu aucun accès aux soins médicaux durant ces deux dernières décennies.

Jusqu’à présent, 8 135 enfants ont été admis dans les programmes nutritionnels de MSF en Somalie. 561 d’entre eux sont sévèrement malnutris et requièrent une hospitalisation et des soins intensifs. MSF espère réduire le taux de mortalité en se rendant dans les communautés afin d’identifier les enfants malnutris qui ont le plus besoin d’assistance, les stabiliser et leur fournir des aliments thérapeutiques. Ceux qui nécessitent des soins intensifs vingt-quatre heures sur vingt-quatre seront transférés dans un centre de réhabilitation nutritionnelle intensif (CRENI).

Dans le centre de la capitale Mogadiscio, l’organisation a ouvert un CRENI de 60 lits, dans lequel 50 enfants sévèrement malnutris sont actuellement hospitalisés. Dans le même temps, des équipes mobiles ont accédé aux populations démunies, qui ont trouvé refuge dans des camps à l’intérieur ou dans les environs de la capitale.

Depuis le 8 août, des équipes médicales ont vacciné plus de 11 000 enfants contre la rougeole pour réduire le risque d’épidémie. MSF surveille étroitement l’évolution de la propagation du choléra dans la ville et dans les camps et vient d’ouvrir dans le centre de Mogadiscio un centre de traitement du choléra (CTC) comprenant 50 lits.

Pas de vision d’ensemble

Dans le sud et le centre de la Somalie, MSF avait hospitalisé au 18 août 319 enfants sévèrement malnutris dans les centres de traitement intensif de Marere, Dinsor, Beletweyne, Afgoye, Jowhar et Guriel. Des équipes mobiles se sont rendues auprès de populations déplacées autour de Marere et Guriel et leur ont fourni une assistance nutritionnelle.

Malgré ces efforts, l’organisation est toujours loin d’avoir une image complète de la situation nutritionnelle dans cette partie du pays et des équipes MSF sont toujours en pourparlers pour pouvoir accéder aux populations.

Dans le nord de la Somalie, au 18 août, 192 enfants étaient hospitalisés dans des centres thérapeutiques localisés au nord et au sud de Galcayo. Selon Duncan Mclean, le directeur des programmes pour les opérations MSF en Somalie, «bien que la situation soit sans aucun doute critique, nous n’avons qu’une vision très parcellaire, limitée au périmètre de nos activités».

Les activités de MSF auprès des Somaliens

MSF, qui est l’un des principaux acteurs en matière de santé en Somalie depuis deux décennies, gère aujourd’hui 13 projets dans 8 régions. Malgré les difficultés, MSF reste une des rares organisations menant des activités médicales au sein de certaines communautés du sud et du centre du pays.

Plus de 1 400 Somaliens, soutenus  par environ 100 personnes à Nairobi, fournissent un accès gratuit aux soins de santé primaires, à la chirurgie, à la prise en charge de la malnutrition. Ils apportent également une aide aux personnes déplacées en matière de soins médicaux, d’approvisionnement en eau et de distribution d'articles de première nécessité sur neuf sites au sud et au centre de la Somalie. MSF dispense aussi des soins aux réfugiés somaliens au Kenya (dans les camps de Dagahaley et Ifo) et en Ethiopie (Liben).

Partager
Newsletter
S'abonner à la newsletter
Rester informé

S'abonner