30.08.2010 - Somalie

Somalie : Combats intenses à Mogadiscio

Le troisième jour des affrontements dans la capitale somalienne, le 25 août, les victimes des combats de Mogadiscio continuaient d’arriver à l’hôpital de Daynile.
Somalie, 04.04.2010
Somalie, 04.04.2010

Depuis lundi, les équipes médicales de MSF ont reçu 127 victimes à l’hôpital de Daynile, ce qui constitue sans aucun doute l’affluence la plus élevée de blessés depuis le début de l’année. Depuis le début de la semaine, les combats se sont intensifiés dans cette ville ravagée par la guerre. 

L’organisation s’apprête à envoyer plus de médicaments et d’équipement à l’hôpital afin de soutenir l’équipe médicale. Un troisième chirurgien d’origine somalienne est censé rejoindre l’équipe ce jeudi, afin de prêter main-forte aux équipes MSF qui travaillent sans interruption depuis lundi.

« Notre personnel soigne les blessés de guerre et tente par tous les moyens de répondre à la très grande demande en soins médicaux en Somalie, dans un contexte toujours plus dangereux », explique le chef de mission MSF, Thierry Goffeau. Nous attendons l’arrivée de fournitures médicales supplémentaires et avons monté des tentes en face de l’hôpital pour gérer la trop grande affluence de patients. »

Les blessures ont toutes été causées par des explosions ou des tirs. Beaucoup de personnes souffrent de multiples blessures, notamment à l’abdomen, aux jambes ou à la poitrine. 22 patients ont jusqu’à présent requis des interventions chirurgicales immédiates. Huit patients sont décédés des suites de leurs blessures, quatre parmi eux sont morts à leur arrivée.

« C’est grâce au travail acharné de notre personnel à Mogadiscio que nous pouvons continuer de réaliser des chirurgies cruciales à la population somalienne pendant cette période de guerre», déclare Thierry Goffeau. 

MSF œuvre dans huit régions du Centre-Sud de la Somalie. Plus de 1 300 employés somaliens, soutenus par plus de 100 employés basés à Nairobi, au Kenya, offrent des soins de santé primaires, des traitements contre la tuberculose et la malnutrition, des soins chirurgicaux, de l’eau et des kits de secours aux personnes déplacées. MSF n’accepte aucun financement gouvernemental pour subventionner son intervention en Somalie. Elle ne compte que sur les dons privés réalisés par des donateurs du monde entier.

Thématiques liées
Conflits/Guerres, Somalie
Partager
Newsletter
S'abonner à la newsletter
Rester informé

S'abonner