Pharmacie

Soudan, 04.04.2007
Les pharmaciens MSF sont chargés de s’assurer de la qualité des médicaments.
© Sven Torfinn
Cambodge, 04.04.2007
MSF négocie également les conditions d’importation des médicaments avec les autorités de santé locales.
© Dieter Telemans
 / 2

Le pharmacien MSF valide les caractéristiques techniques d’un médicament – par exemple sa capacité à rester stable en milieu tropical. Il visite les usines pharmaceutiques afin d’évaluer les processus de production (origine et conservation des matières premières, contrôle qualité, techniques de production, étiquetage, emballage…). Par exemple, aux Philippines, où MSF porte assistance aux milliers de personnes déplacées par les combats sur l’île de Mindanao, il est très difficile d’importer des médicaments dans ce pays. Début 2009, un pharmacien MSF s’est rendu sur place pour  valider des sources d’approvisionnement qui fournissent aux projets MSF médicaments et matériel médical.

MSF négocie également les conditions d’importation des médicaments avec les autorités de santé locales et milite activement auprès d’elles et des compagnies pharmaceutiques pour l’introduction de nouveaux médicaments afin d’en améliorer l’accès pour les populations. Dans ces pays fortement envahis par les contrefaçons criminelles (acte intentionnel) ainsi que par les malfaçons (problèmes de qualité dus à des pratiques non intentionnelles), influencer les marchés afin que soient disponibles des médicaments de qualité fait partie intégrante de notre action.

Enfin, MSF lutte activement pour faire baisser les prix des tests-diagnostic et des médicaments destinés à détecter et à soigner les maladies négligées (maladie du sommeil, kala-azar, ulcère de Buruli, paludisme, tuberculose, sida…) Il faut dans certains cas plusieurs milliers de francs pour sauver un seul patient.
 La stratégie adoptée est alors de pousser à l’enregistrement de médicaments génériques de qualité validée afin d’introduire une compétition avec le médicament de marque souvent en situation de monopole, donc très cher. Cette compétition permet de diminuer les prix et donc de permettre aux populations d’y accéder plus facilement. Ceci est essentiel car dans la plupart des pays où MSF est présent, les systèmes d’assurance sociale n’existent pas et les patients doivent payer leurs traitements de leur poche.

Partager
Pays d'intervention
Newsletter
S'abonner à la newsletter
Rester informé

S'abonner