08.11.2012 - Syrie

Syrie: MSF accroît ses activités médicales

Ces quatre derniers mois, MSF a ouvert quatre hôpitaux à l’intérieur de la Syrie. L’organisation vient aussi en aide aux réfugiés syriens dans les pays limitrophes.
Syrie, 07.07.2012
Depuis fin juin 2012, nos équipes ont soigné plus de 2 500 patients et réalisé quelque 550 opérations chirurgicales.

Médecins Sans Frontières (MSF) développe ses activités médicales pour venir en aide aux victimes du conflit en Syrie. MSF dispense des soins d’urgence, médicaux et chirurgicaux, aux blessés en Syrie et des soins médicaux à des personnes déplacées en Syrie ainsi qu’à des réfugiés dans des pays limitrophes.

A l’intérieur de la Syrie, les équipes MSF s’efforcent de répondre aux besoins des personnes victimes du conflit, mais les restrictions et l’insécurité nous empêchent d’étendre nos activités et d’avoir une vue d’ensemble des besoins humanitaires et médicaux dans toutes les régions touchées par le conflit.

Soigner les blessés en Syrie

Au cours des quatre derniers mois, MSF a pu ouvrir quatre hôpitaux dans le nord de la Syrie dans des zones contrôlées par des groupes armés de l’opposition. Dans ces hôpitaux, les équipes MSF fournissent des traitements médicaux d’urgence, y compris une prise en charge chirurgicale.

Depuis fin juin 2012, nos équipes ont soigné plus de 2 500 patients et réalisé quelque 550 opérations chirurgicales. Bon nombre de ces interventions ont été faites sur des patients souffrant de blessures liées à la violence: blessures par balle ou par éclats d’obus, fractures ouvertes, blessures causées par des explosions... Parmi les patients, on trouve des femmes et des enfants ainsi que des combattants appartenant à différents groupes d’opposants et aux forces gouvernementales. Au fil de l’évolution du conflit, les activités dans les hôpitaux ont fluctué en fonction des possibilités d’accès aux structures de santé.

Les combats ont aussi provoqué des déplacements de populations à l’intérieur de la Syrie. Dans l’une des zones où MSF intervient, la population a nettement augmenté en l’espace de quelques mois et atteint maintenant 30 000 personnes. Les familles déplacées vivent dans des écoles et des bâtiments publics. Sur un site, MSF assure l’alimentation en eau et évalue les autres secours qui pourraient être déployés.

Pour répondre à l’accroissement des besoins médicaux et au manque de fournitures médicales, MSF a en outre donné des tonnes de matériel médical et de biens de première nécessité à des hôpitaux de fortune et à des cliniques dans les gouvernorats de Homs, Idlib, Hama et Deraa ainsi qu’au Croissant-Rouge syrien à Damas.

Jordanie: prise en charge des victimes syriennes

MSF prend en charge des patients qui ont été victimes de violence en Syrie dans son programme chirurgical à Amman en Jordanie, qui avait été ouvert en 2006 pour soigner les blessés de guerre irakiens.

Ces quatre derniers mois, les patients syriens ont représenté en moyenne 45% des admissions à l’hôpital d’Amman. De juin 2011 à septembre 2012, 289 patients syriens ont été admis et la moitié d’entre eux ont subi des opérations chirurgicales. Un soutien psychologique et un hébergement sont également offerts aux patients pris en charge. De plus, des responsables médicaux se rendent dans le camp de Zaatari, qui abrite 30 000 réfugiés syriens pour identifier les personnes qui ont besoin d’un traitement chirurgical.

Aide médicale aux réfugiés syriens dans les pays limitrophes

Avec la crise qui s’aggrave en Syrie, des milliers de personnes cherchent refuge dans les pays limitrophes. MSF fournit des soins médicaux de base et donne des consultations de santé mentale aux réfugiés syriens qui arrivent en Irak, en Jordanie, au Liban et en Turquie.

La plupart des réfugiés syriens qui arrivent au Liban se sont installés dans la ville de Tripoli dans le nord du pays. MSF apporte une aide médicale à Tripoli, ainsi que dans la vallée de la Bekaa, le principal point de passage au Liban des personnes fuyant la Syrie. A ce jour, les équipes MSF ont dispensé plus de 11 600 consultations médicales et plus de 1 700 consultations psychologiques individuelles.

En Irak, MSF est la principale organisation dispensant des soins médicaux dans le camp de réfugiés de Domiz, dans le nord du pays, où plus de 15 000 personnes se sont installées. Depuis mai dernier, les équipes MSF ont dispensé plus de 20 500 consultations.

En Turquie, MSF travaille à Kilis, près de la frontière avec la Syrie, et à Istanbul, où elle apporte un soutien psychologique aux civils fuyant le conflit.

MSF reste déterminée à aider toutes les victimes du conflit et continuera d’accroître ses activités en Syrie et dans les pays voisins.

Partager
Newsletter
S'abonner à la newsletter
Rester informé

S'abonner