23.10.2013 - Honduras

Honduras: MSF combat une épidémie mortelle de dengue

Une épidémie de dengue hémorragique sévit à San Pedro Sula, la deuxième plus grande ville du Honduras, où l’on recense plus de trois fois plus de cas que l’an dernier.
Honduras, 24.09.2013
En août 2013, le nombre de cas présumés de dengue hémorragique rapportés dans la région était en hausse de 235 pour cent par rapport à l’année précédente.
Ce lien est?...
Sur le même sujet

Des équipes de Médecins Sans Frontières (MSF) ont lancé une intervention d’urgence pour réduire le nombre d’enfants mourant de cette maladie transmise par les moustiques. Ces équipes soutiennent les autorités sanitaires au sein du principal hôpital public du nord-est du Honduras.

Une forme de dengue qui peut être mortelle et menace particulièrement les enfants.

«Cette épidémie représente une grande menace pour la population», affirme Luis Neira, médecin et coordinateur médical de MSF. «Depuis que nous avons commencé notre travail, nous avons vu un afflux constant de patients. Notre priorité est de fournir des soins d’urgence aux enfants de moins de 15 ans.» Les enfants représentent les trois quarts des patients traités à l’hôpital, et souvent les cas les plus graves.

En août 2013, le nombre de cas présumés de dengue hémorragique rapportés dans la région était en hausse de 235 pour cent par rapport à l’année précédente. Les autorités sanitaires locales étaient débordées, ce qui a incité MSF à intervenir.

«Je suis venue d’Azacualpa, à quatre heures de route d’ici, car ma petite-fille était malade», raconte Mariana. «Elle était malade depuis plusieurs jours, mais le centre de santé de ma région ne pouvait la traiter.» La petite-fille de Mariana, qui souffre de dengue avec complications, a été transférée dans le service de soins intensifs mis en place par l’équipe de MSF à l’hôpital public Mario Catarino Rivas, à San Pedro Sula.

Endémique en Amérique centrale, la dengue est une maladie virale transmise par les moustiques et dont les symptômes sont semblables à ceux d’une grippe. Toutefois, cette forme relativement bénigne de la maladie peut évoluer en sa forme la plus sévère, dite hémorragique : la maladie provoque alors des saignements pouvant conduire à un état de choc, parfois suivi d'une issue fatale.

Au Honduras, il existe quatre types de dengue. «Ces quatre types sont présents dans le pays», explique le Dr Neira. «Les risques d’infection sont particulièrement élevés pendant la saison des pluies, de mai à novembre, lorsque les moustiques qui transmettent la maladie prolifèrent.»

Réduire le taux de mortalité par un diagnostic précoce

Il n’existe pas de traitement spécifique pour la dengue, mais un diagnostic précoce et des soins adaptés peuvent réduire drastiquement le taux de mortalité. Il peut cependant être difficile de recevoir un diagnostic et un traitement à temps. Le système de santé au Honduras est en crise à cause d’un manque d’équipement médical et de personnel qualifié. «Le problème est que beaucoup de gens se heurtent à de multiples obstacles pour recevoir un traitement rapide et adéquat», explique le Dr Neira.

Une équipe de MSF a formé le personnel médical dans les centres de santé de San Pedro Sula pour détecter de manière précoce les cas de dengue et transporter rapidement les malades à l’hôpital. L’équipe s’assure également que tous les enfants de moins de 15 ans soient pris en charge gratuitement à l’hôpital public Mario Catarino Rivas. Dans trois des services pédiatriques de l’hôpital, le personnel médical de MSF a mis en place une unité de traitement de la dengue, et soutient et forme le personnel hospitalier. En deux mois d’activité, l’équipe de MSF a pris en charge plus de 560 enfants au service des urgences, dont le quart avait moins de cinq ans.

«Nous avons également donné des médicaments et du matériel médical à l’hôpital pour traiter les adultes souffrant de la dengue», ajoute le Dr Neira. MSF continue de surveiller l’épidémie de près, et se tient prête à apporter son aide si nécessaire.

En plus de son intervention d’urgence contre l’épidémie de dengue, MSF est présente à Tegucigalpa, la capitale. L’organisation prend en charge les personnes victimes de la violence dans certains des plus violents quartiers de la ville. MSF œuvre en Amérique centrale depuis plus de 25 ans, où elle répond à des catastrophes naturelles, des urgences et d’autres crises médicales et humanitaires.

Thématiques liées
Dengue, Honduras
Partager
Newsletter
S'abonner à la newsletter
Rester informé

S'abonner