11.09.2015 - Grèce

Que fait MSF pour les migrants en Méditerranée?

MSF intervient pour apporter une assistance médicale aux migrants, demandeurs d’asile et réfugiés autour de la Méditerranée depuis la fin des années 90.
Mer Méditerranée, 06.08.2015
MSF a décidé d’intervenir en mer Méditerranée lorsque l'assistance aux bateaux en détresse a été réduite.
Ce lien est?...
Vidéo
Le Bourbon Argos a secouru plus de 900 personnes
Le Bourbon Argos a secouru plus de 900 personnes
02.10.2015
01:53
Galeries photos
Italie, 08.05.2015
Sauvetage en mer: la métamorphose d’un cargo
27.05.2015
13 Images

Mais les interventions d’urgence pour venir en aide aux populations déplacées datent de l’origine de MSF il y a plus de quarante ans; elles ont lieu partout dans le monde, en fonction des besoins. Aujourd’hui, on estime que 60 millions de personnes seraient déplacées dans le monde - un nombre qui n’a jamais été aussi élevé depuis la deuxième guerre mondiale.

MSF a décidé d’intervenir en mer Méditerranée lorsque l'assistance aux bateaux en détresse a été réduite, et alors que l’année 2014 avait été particulièrement meurtrière, avec plus de 3 400 décès en mer. Les opérations de recherche et de sauvetage de MSF ont débuté en mai 2015.

En tant qu'organisation humanitaire médicale d'urgence, MSF n'a ni mandat ni moyen d'évaluer le statut de réfugié des personnes que nous aidons. Nous fournissons des soins médicaux, sans jugement, et croyons fermement qu'aucun être humain ne devrait se noyer lorsque les moyens existent pour l'empêcher.

Sur terre, dans de nombreux pays de départ, de transit et d’arrivée, MSF continue d’apporter une aide médicale et humanitaire aux migrants.

Les bateaux de recherche et de sauvetage en mer

Au total, plus de 16 100 personnes ont été secourues en mer par MSF depuis le début de l'opération le 2 mai et jusqu'au 3 septembre. La majorité des personnes sauvées par MSF provenaient de pays tels que l’Erythrée, la Somalie, la Syrie, l’Irak, le Bangladesh, le Soudan et la Gambie. Ils fuyaient des guerres, des persécutions ou des régimes oppressifs et cherchaient une vie meilleure en Europe. Les équipes médicales de MSF les ont soignés pour diverses pathologies telles que des insolations, hypothermies, blessures, brûlures provoquées par le carburant des moteurs, défaillances organiques.

Ces opérations de secours ont lieu à partir de plusieurs navires spécialement équipés pour la recherche et le sauvetage, notamment le Bourbon Argos et le Dignity 1.

Bourbon Argos

Le bateau de 68 mètres est spécialement conçu pour ce type d’opération de recherche et de sauvetage en mer. Il peut accueillir plus de 700 personnes à son bord et est capable de se dérouter rapidement pour répondre à un appel de détresse. Plusieurs containers médicalisés ont été attachés sur le pont arrière. Ils contiennent une salle d’urgence, une salle de consultation et d’observation, des sanitaires, un stock, ainsi qu’une morgue. Le bateau est composé d’un équipage de 26 personnes dont des spécialistes en opérations de recherche et de sauvetage en mer et du personnel médical.

Au 3 septembre, il avait porté secours à plus de 7 000 personnes.

Dignity I

Ce troisième navire, de 50 mètres de long, accueille un équipage de 18 personnes, dont du personnel médical, et a la capacité de transporter 300 rescapés. Ce bateau a quitté le port de Barcelone le 13 juin pour renforcer les opérations de recherche et de sauvetage de migrants en mer Méditerranée.

Au 20 août, le Dignity I avait secouru plus de 2 400 personnes. La plupart de ces migrants sont originaires de Gambie et du Sénégal, certains parmi eux sont originaires d'Erythrée, d'Ethiopie et du Mali, des pays dans lesquels MSF mène des opérations.

MY Phoenix

MSF avait amorcé une opération conjointe avec le MOAS (Migrant Offshore Aid Station) le 2 mai 2015. A bord du MY Phoenix, une équipe de six personnes ont travaillé pendant près de cinq mois avec l’équipage spécialisé du MOAS pour fournir des soins médicaux, allant des soins de base à la réanimation et à l’assistance respiratoire avancée. L’équipe était également en mesure d’offrir des soins obstétriques, notamment des accouchements sécurisés et l’orientation de patients nécessitant des soins plus poussés vers des hôpitaux à terre. En moins de cinq mois, le MY Phoenix a secouru près de 7000 personnes. Le retrait des équipes de MSF le 28 septembre 2015 est dû à l'arrêt des activités du MOAS en mer Méditerranée.

MSF continuera ses opérations de recherche et de sauvetage en mer Méditerranée durant les prochains mois, pour soutenir ceux qui entreprennent ce dangereux voyage à travers la mer. L’organisation poursuit également les programmes mis en place pour venir en aide aux migrants dans leur pays d’arrivée ou de transit.

Interventions de MSF dans les pays d’arrivée ou de transit

Italie

En 1999, MSF lance un projet pour aider les migrants et les travailleurs saisonniers. Depuis 2002, nous avons commencé à apporter des soins médicaux aux survivants des traversées en bateau, dans différentes régions de la Sicile. MSF a dispensé une consultation médicale à 5 815 rescapés de la traversée en Méditerranée à leur arrivée à Pozzallo, en Sicile, entre février et juin 2015.

Grèce

Depuis 2008, MSF apporte une aide humanitaire et des soins médicaux aux personnes nouvellement arrivés en Grèce, ainsi qu’à des demandeurs d’asile et des migrants placés en détention administrative dans ce pays. 2 377 consultations ont été dispensées par MSF à des migrants à leur arrivée en Grèce, entre mi-mars et juin 2015.

Serbie

Depuis fin 2014, MSF mène des cliniques mobiles et distribue des articles de première nécessité aux demandeurs d’asile, réfugiés et migrants sans papiers à Bogovadja, ainsi qu’à Subotica près de la frontière avec la Hongrie. En juin 2015, 2 554 consultations avaient déjà été offertes par MSF à des migrants en transit en Serbie.

Hongrie

MSF est présente auprès des migrants en Hongrie, dans les camps ou lors des déplacements. Le 16 septembre 2015, les équipes ont soigné les blessés des violences qui ont éclatées à la frontière serbo-hongroise. Une quinzaine de personnes ont été prises en charge après avoir reçu des gaz lacrymogènes et des canons à eau tirés par la police hongroise.

Bulgarie

Durant l’hiver 2013-2014, après avoir vu les terribles conditions de vie des centres d’accueil en Bulgarie, MSF a commencé à apporter des soins médicaux, prénataux et psychologiques dans les centres de Vrezdevna et de Voenna Rampa à Sofia, ainsi que dans le camp de Harmanli près des frontières avec la Turquie et la Grèce.

Tunisie

MSF a dispensé une formation de sauvetage en mer aux pêcheurs tunisiens de la ville de Zarzis en août 2015. Les équipes effectuent également des formations pour les Croissants Rouges tunisien et libyen, les services tunisiens de Protection Civile ainsi que la Garde Nationale tunisienne, portant la façon d’accueillir les rescapés qui sont secourus en mer et sur la manipulation des cadavres.

MSF évalue constamment les besoins des personnes poussées sur les routes de l’Europe. Des équipes interviennent également de manière ponctuelle sur des sites de rassemblement spontanés, comme par exemple en Belgique (dans un parc de Bruxelles) et en France (à Calais).

Thématiques liées
Grèce, Hongrie, Italie, Serbie, Syrie
Partager
Newsletter
S'abonner à la newsletter
Rester informé

S'abonner