Syrie

Syrie, 28.01.2015
Syrie: L'action humanitaire freinée par une violence généralisée

Assister les victimes du conflit

Les équipes sont présentes dans le gouvernorat d’Hassaké, dans le nord-est de la Syrie et où les combats se sont intensifiés durant l’année. MSF y gère plusieurs centres de santé offrant aux déplacés et aux communautés hôtes des soins de santé primaire. Les équipes travaillent dans la maternité de l’hôpital d’Al Malykieh où 1 170 accouchements et 390 césariennes ont été réalisés en 2015. Elles approvisionnent également l’établissement en médicaments et matériel médical. Elles gèrent aussi trois cliniques offrant des consultations ambulatoires, des soins materno-infantiles et une prise en charge des maladies chroniques. Plus de 35 000 consultations ont été effectuées entre janvier et décembre.

Outre l’aide médicale, MSF a aussi distribué de l’eau, de la nourriture et des kits de première nécessité aux populations des camps. Suite à la fermeture de la frontière le personnel s’est retiré de la zone limitrophe de l’Irak durant 2015. Des projets supplémentaires ont été ouverts dans les pays voisins pour venir en aide aux exilés de Syrie. En 2014, près de la frontière irakienne MSF, avait soutenu une campagne de vaccination ciblant 15 350 personnes, ainsi qu’une campagne de vaccination de routine contre la polio. Suite à la prise de Mossoul par l’organisation de l’État islamique (EI) en août 2014, des dizaines de milliers d’Irakiens et des Syriens qui avaient fui le pays ont traversé la frontière, fuyant les exactions dans le gouvernorat de Ninewa. Les équipes MSF ont mis en place des cliniques mobiles et offert des soins dans les camps des deux côtés de la frontière.

Mis à jour en août 2016 / Chiffres du Rapport d'Activité 2015

Partager
Pays d'intervention
S'abonner à la newsletter
S'abonner à la newsletter
Rester informé

S'abonner