Soudan - Kala Azar et urgences sanitaires

Al-Gadaref, Soudan, 01.04.2011
Dans l'Etat de Al-Gedaref, MSF prend en charge les personnes atteintes par le kala-azar.
© Mohammed Nuredin
Agok, 09.06.2011
Des habitants d'Abyei fuyant les combats.
© Corentin Fohlen / Fedephoto
 / 2
Situation géographique
Soudan
La mission en chiffres
Collaborateurs locaux:
102
Collaborateurs internationaux:
10
Budget:
CHF 3'283'000
Ce lien est?...

Traitement d’une maladie négligée

MSF offre des soins médicaux dans les États de Gedaref et du Darfour-Occidental. A Gedaref, MSF  soigne le kala-azar à l’hôpital de Tabarak Allah. Le kala-azar, également appelé leishmaniose viscérale ou fièvre noire, est une maladie négligée qui se transmet par la piqûre d’un petit insecte (phlébotome). Cette maladie est mortelle si elle n’est pas soignée. Le Soudan fait partie des huit pays recensant le plus de cas de kala-azar au monde. Entre janvier et juin 2015, 1 590 tests de dépistage ont été effectués et 360 malades ont pu bénéficier d’un traitement.

MSF a aussi soutenu le service de médecine reproductive de l’hôpital, 2 290 consultations prénatales y ont été réalisées, 150 accouchements ont par ailleurs été assistés durant l’année.

Surveillance épidémiologique et soins de santé primaires

Dans l’Etat du Darfour-Occidental, MSF a supporté quatre établissements de soins de santé primaire. Elle a formé le personnel médical, approvisionné les structures en médicaments et y a mené également des actions préventives, comme la surveillance épidémiologique. Ce projet a été clôturé à la fin de l’année.

Les équipes ont par ailleurs travaillé avec le ministère de la Santé pour déployer des cliniques mobiles et juguler une épidémie de rougeole dans la région. Elles ont aussi répondu à une épidémie de fièvre hémorragique virale qui s’était déclarée à El Geneina et soutenu la salle d’isolement de l’hôpital général de la ville. L’origine de l’épidémie, encore inconnue, pourrait être imputable à la dengue.

Réponse aux urgences

Enfin, en 2014 le projet SERP (Sudan Emergency Response Project) a mené plusieurs interventions d’urgence. MSF a notamment pris en charge un grand nombre de patients souffrant d’affections cutanées comme la gale et la teigne, dans l’État de Gedaref. Lors d’une inondation dans la ville de Mafaza, l’organisation a également distribué 50 000 litres d’eau potable et géré des cliniques mobiles dans deux villages pendant deux jours. En 2014, MSF avait également formé plus de 100 membres du personnel du ministère de la Santé à la prise en charge du virus Ebola, le Soudan se trouvant sur le chemin des pèlerins d’Afrique de l’Ouest qui se rendent à la Mecque.

Mis à jour en août 2016 / Chiffres du Rapport d'Activité 2015

Partager
Pays d'intervention
S'abonner à la newsletter
S'abonner à la newsletter
Rester informé

S'abonner