Mozambique

Mozambique, 22.08.2012
MSF prend en charge des personnes séropositives dans la capitale Maputo depuis 2001.
© Andre Francois
Mozambique, 05.02.2013
Intervention après les inondations de janvier 2013
© MSF
 / 2
Situation géographique
Mozambique
La mission en chiffres
Collaborateurs locaux:
157
Collaborateurs internationaux:
13
Budget:
CHF 4'986'000
Ce lien est?...

Des soins innovants dans la lutte contre le VIH/sida et la tuberculose

En collaboration avec le ministère de la Santé, MSF a continué la promotion d’approches innovantes dans la lutte contre le VIH/sida, basées sur la simplification du suivi des patients ainsi que le transfert de certains soins au personnel non-médical. L’objectif de l’organisation est de rester à la pointe de la lutte contre l’épidémie, afin de permettre aux milliers de personnes qui en sont encore privées d’avoir accès à un traitement.

Malgré un plan ambitieux adopté en 2013 et visant à juguler l’épidémie du VIH/Sida, 11,5% des adultes sont porteurs du virus et ce nombre ne cesse d’augmenter. Cette progression inquiétante est en partie imputable à des problèmes structurels, tels que la pénurie de professionnels de la santé ou le manque récurrent de médicaments. MSF propose des services extrêmement variés, depuis les soins médicaux spécialisés pour les patients à un stade avancé, jusqu’à des stratégies permettant aux malades stables d’obtenir plus facilement leur traitement. Cette simplification du suivi se fait notamment grâce à des conseillers qui aident les malades à poursuivre leur traitement, mais aussi en veillant à ce que le stock d’antirétroviraux (ARV) ne s’épuise pas, et en assurant un suivi systématique de la charge virale des personnes infectées.

A Maputo, la capitale, MSF s’occupe plus particulièrement des personnes nécessitant des soins spécialisés, par exemple, les malades chez qui le traitement ARV a échoué ou souffrant de co-infections avec la tuberculose multi-résistante, d’hépatite virale ou encore de cancers comme le sarcome de Kaposi ou le papillomavirus humain. Les femmes et les enfants séropositifs bénéficient également de soins intégraux. En 2015, MSF a suivi 28 390 patients. 

Intervention après les inondations de janvier 2013

En janvier 2013, de fortes pluies avaient provoqué des inondations en Afrique australe. Le Mozambique avait été le pays le plus touché, Selon les autorités, près de 250 000 habitants avaient été déplacés. MSF était intervenue dans la ville Chokwe et ses environs. Le principal hôpital de la ville, submergé par l’eau et la boue, ne fonctionnait plus. Les équipes de MSF avaient aidé à rendre la structure opérationnelle tout en assurant la continuité des soins. Jusqu’en avril 2013, MSF y avait dispensé plus de 23 000 consultations.

Mis à jour en août 2016 / Chiffres du Rapport d'Activité 2015

Partager
Pays d'intervention
S'abonner à la newsletter
S'abonner à la newsletter
Rester informé

S'abonner