Swaziland - Stratégies préventives

Swaziland, 2013
Depuis le début de l’intervention il y a cinq ans, la stratégie de MSF consiste à traiter simultanément le VIH/sida et la tuberculose.
La mission en chiffres
Collaborateurs locaux:
277
Collaborateurs internationaux:
17
Budget:
CHF 6'265'000
Vidéo
L’histoire de Senzo
L'histoire de Senzo
09.11.2011
01:32
Galeries photos
Histoire d'une patiente
Histoire d'une patiente
25.07.2012
5 Images
Ce lien est?...

En ligne avec la croissance économique du pays, la santé de la population du Swaziland s'est nettement améliorée au cours des années quatre-vingt. Malheureusement, la propagation des épidémies de VIH/sida et de tuberculose ont largement inversé cette tendance, faisant chuter l’espérance de vie de 60 à 39 ans en moins de dix ans. Près de la moitié des jeunes adultes sont infectés. Ce petit pays enclavé d’Afrique australe présente à la fois le taux le plus élevé de prévalence du virus au monde mais aussi celui de co-infection avec la tuberculose, dont la forme multi résistante touche un malade sur dix. Point positif, l’accès précoce à la thérapie antirétrovirale a démontré une diminution de la mortalité mais aussi de la transmission du VIH/Sida.

MSF intervient dans la région de Shiselweni depuis 2007. Dans cette région pauvre et isolée du sud du pays, l’organisation et le ministère de la Santé ont adopté des solutions innovantes pour combattre la co-épidémie.

Mis à jour en août 2016 / Chiffres du Rapport d’Activité 2015

Partager
Pays d'intervention
Newsletter
S'abonner à la newsletter
Rester informé

S'abonner