République centrafricaine

Berbérati, République Centrafricaine, 06.03.2015
Dès janvier 2014, la section suisse de MSF a mené des activités au sein de l’hôpital régional universitaire de Berbérati.
© Aurelie Lachant/MSF
Bouar, République Centrafricaine, 04.02.2014
Au plus fort de combats, MSF est également intervenue à Bouar pour permettre aux victimes de violence d’avoir accès à des soins d’urgence.
© Aurelie Lachant/MSF
 / 2
La mission en chiffres
Collaborateurs locaux:
228
Collaborateurs internationaux:
24
Budget:
CHF 5'752'000
Vidéo
République Centrafricaine: Protéger les enfants contre 8 maladies
République Centrafricaine: Protéger les enfants contre 8 maladies
24.03.2016
03:52
Galeries photos
République centrafricaine, 23.02.2016
Centrafrique: Protéger les enfants contre 8 maladies
24.03.2016
16 Images
Ce lien est?...

Accès aux soins en période de crise

La crise politique et les violences intercommunautaires qui ont secoué le pays en 2013 ont exacerbé une situation humanitaire déjà critique, caractérisée par des urgences sanitaires chroniques. Les espoirs de réconciliation nationale ont volé en éclat en septembre 2015, lorsque de nouvelles vagues de violences ont frappé la capitale. L’insécurité a de nouveau poussé des milliers de personnes à rejoindre les camps déjà surpeuplés de Bangui. On estime aujourd’hui qu’un cinquième de la population centrafricaine est déplacée interne ou réfugiée dans les territoires voisins. Présentes dès les premiers jours du conflit, les équipes de MSF sont venues renforcer, dans tout le pays, le système de santé défaillant ou inexistant. La situation sécuritaire reste volatile avec la présence de groupes armés dans de nombreuses régions du pays. De plus, les attaques et les vols à l’encontre des ONGs, notamment MSF, se multiplient compliquant grandement l’acheminement de l’aide.

Le système de santé, déjà largement défaillant avant les troubles, n’a pas été épargné: près de trois quart des structures publiques ont été pillées, détruites ou endommagées. La moitié de la population a toujours besoin d’une aide humanitaire d’urgence et de nombreuses organisations internationales se substituent aux autorités sanitaires pour permettre aux centrafricains d’être soignés. En RCA, le paludisme est la principale cause de mortalité chez les enfants de moins de cinq ans et la couverture vaccinale est très basse.

En juillet 2015, MSF a lancé une campagne de vaccination multi-antigènes dans l’ensemble de la RCA pour protéger un maximum d’enfants.

MSF travaille depuis janvier 2014 à Berbérati, dans l’ouest du pays.

Mis à jour en août 2016 / Chiffres du Rapport d’Activité 2015

Partager
Pays d'intervention
Newsletter
S'abonner à la newsletter
Rester informé

S'abonner