Cameroun - Refugiés des violences

Cameroun, juin 2014
Réfugiés centrafricains au Cameroun, juin 2014
© Daniel Barney
Cameroun, 19.08.2011
Le «pavillon Buruli» d'Akonolinga
© Alberto Masias
Cameroun, 15.11.2012
En 2012, MSF a dû à nouveau intervenir dans la région suite à d’importantes inondations qui ont déplacé des milliers de personnes...
© Armony Mangin/MSF
Cameroun, 19.08.2011
MSF est l’une des premières ONG à avoir introduit les traitements antirétroviraux contre le VIH/sida dans le pays.
© Alberto Masias
 / 4
La mission en chiffres
Collaborateurs locaux:
605
Collaborateurs internationaux:
33
Budget:
CHF 13'244'000
Vidéo
Journal du mois - Mars 2017
Journal du mois - Mars 2017
06.04.2017
12:53
Galeries photos
Niger, 22.01.2016
Diffa, Niger: A la recherche d’un endroit sûr
12.04.2016
10 Images
Ce lien est?...

Les exactions commises par le groupe armé Boko Haram dans le nord du Nigéria et les représailles militaires ont obligé des dizaines de milliers de personnes à trouver refuge dans les pays voisins, notamment au Cameroun. En 2015, le groupe armé a multiplié les incursions au nord du pays, où il a multiplié les attentats, provoquant également des déplacements internes. En décembre 2015, le pays comptait 70 000 réfugiés nigérians et près de 90 000 camerounais frontaliers avaient dû fuir vers l’intérieur des terres. MSF a lancé plusieurs opérations dans l’Extrême-Nord pour accueillir les personnes déplacées par ces violences.

Dans l’est du pays, l’organisation a par ailleurs poursuivi jusqu’à la fin de mois de juin 2016 l’assistance médicale apportée aux réfugiés centrafricains ayant fui les combats qui ont déchiré leur pays en 2014.

Présente au Cameroun depuis 2000, MSF a mené divers projets médicaux de moyen et long terme, dont un programme de lutte contre le VIH/sida et la prise en charge de l’Ulcer de Buruli. Ces deux projets ont été remis au ministère de la Santé camerounais à la fin du processus d’intégration.

Mis à jour en août 2016 / Chiffres du Rapport d’Activité 2015

Partager
Pays d'intervention
Newsletter
S'abonner à la newsletter
Rester informé

S'abonner