Kala Azar

Ethiopie, 10.10.2010
Le diagnostic se base sur les symptômes et l'examen du patient ainsi que sur divers examens de laboratoire.

Quelles sont les symptômes de la leishmaniose?

L'infection peut rester silencieuse ou se présenter sous trois formes distinctes:

Leishmaniose Viscerale - Kala Azar
La forme viscérale, appelée aussi kala-azar : après une incubation de 2 à 6 mois environ, le parasite envahit la moelle osseuse, la rate, le foie et les ganglions. La maladie se manifeste en général par de la fièvre, une baisse de l'état général, un agrandissement de la rate (splénomégalie) et une anémie. Les défenses immunitaires du patient sont diminuées.

L'évolution est en général fatale en quelque mois en l'absence de traitement. Une infection concomitante avec le VIH/SIDA aggrave la sévérité des deux maladies en raison de l'immunosuppression cumulée par ces deux affections. La malnutrition est également un facteur aggravant.

La forme cutanée
La forme cutanée se manifeste par une ou plusieurs lésions ulcéreuses ou plus rarement nodulaires. Les lésions évoluent spontanément vers la guérison laissant des cicatrices parfois importantes. Un traitement est recommandé en cas de forme cutanée diffuse. En l'absence de traitement par voie générale, la leishmaniose cutanée due à certaines espèces peut par la suite évoluer en forme muqueuse.

La forme muqueuse
La forme muqueuse se présente par des ulcérations invalidantes des muqueuses de la bouche, du nez, et de la gorge à la suite ou en même temps que l'atteinte cutanée.

Quelles sont les voies de transmission?

Le parasite est transmis par l'intermédiaire de la piqûre d'un petit insecte (phlébotome). Ce dernier s'infecte en se nourrissant du sang d'animaux sauvages, domestiques (chiens errants le plus souvent) ou du sang d'êtres humains infectés.

La transmission interhumaine est également possible de la mère à l'enfant pendant la grossesse ainsi que par une transfusion sanguine ou des seringues contaminées (toxicomanes).

Comment peut-on prévenir cette infection?

Des mesures préventives comme l'utilisation d'insecticides pour traiter les maisons, de moustiquaires imprégnées, le port de vêtements adaptés, peuvent se révéler efficaces

Comment peut-on diagnostiquer et traiter la leishmaniose?

Le diagnostic se base sur les symptômes et l'examen du patient ainsi que sur divers examens de laboratoire. L'observation au microscope du parasite à partir de prélèvements de moelle osseuse, de rate ou d'adénopathie (forme viscérale) est peu à peu remplacée sur le terrain par des tests de détection d'anticorps, mais reste nécessaire pour le diagnostic de la forme cutanée.

Le traitement de cette maladie est complexe et difficile en raison de la toxicité, de la résistance du parasite dans certaines régions et du prix des médicaments utilisés. Certaines substances sont également douloureuses lors de leur administration.

Partager
Pays d'intervention
Newsletter
S'abonner à la newsletter
Rester informé

S'abonner