20.02.2011 - Liban

« La vie… de quelle vie, parlez-vous ?», Yassin, 67 ans

Yassin, 67 ans, réfugié palestinien, Bourj el-Barajneh, Liban 2010
Yassin, 67 ans, réfugié palestinien, Bourj el-Barajneh, Liban 2010
Situation géographique
Liban
Ce lien est?...
Auteur
Equipe MSF au Liban

Vidéo
Vivre avec l'âme blessée
Vivre avec l'âme blessée
08.03.2011
03:03
Vidéo
Pas de santé mentale sans santé mentale
Pas de santé sans santé mentale
08.03.2011
03:04
Vidéo
Une approche communautaire
Une approche communautaire
08.03.2011
02:05
Vidéo
4 questions au psychiatre de MSF Pierre Bastin
4 questions au psychiatre de MSF Pierre Bastin
08.03.2011
03:03
Galeries photos
Liban, Beyrouth, décembre 2010
Liban: Dans le camp de Bourj el-Barajneh à Beyrouth
18.02.2011
9 Images

“ Une petite association locale m’offre des soins ici. J’ai des séances avec un kinésithérapeute car ma hanche me gêne. J’ai été blessé lors d’un bombardement israélien. Je me rappelle du moindre détail de ce jour là… C’est arrivé de la mer…en 1982. Nous savions que les bombes allaient tomber mais nous ne savions pas quand. Je me souviens des morts, des blessés, des têtes décapitées. Personne ne pensait qu’ils allaient nous attaquer par la mer. Je ne peux m’empêcher de repenser à mes amis déchiquetés au début de l’attaque lorsque les obus ont commencé à tomber,». Yassin pleure, « Le sang, les odeurs, tout est encore là, dans ma tête. Mon genou, ma cheville et ma hanche ont été meurtris par les éclats d’obus. Aujourd’hui, je ne travaille pas. Je survis grâce aux aides sociales.

La vie…de quelle vie, parlez-vous ? Tout le monde la connait cette vie ! Aujourd’hui, la vie dans ce camp ressemble à du goudron qui bouillonne. Les enfants sont dans la rue, sans travail... La vie est très chère. Nous empruntons aux uns et aux autres. J’ai quitté la Palestine quand j’avais onze ans. En Palestine, les olives sont la mère de toutes les bonnes choses. J’ai une ferme là-bas, j’ai toujours les actes de propriété de mes terres et de mes champs. J’étais riche… Nous, nous souhaiterions rentrer pieds nus en Palestine. »

Partager
Newsletter
S'abonner à la newsletter
Rester informé

S'abonner