03.04.2013 - Mali

Tombouctou : MSF appelle à respecter le sort des civils et à faciliter l’accès aux structures de santé

Après les affrontements meurtriers de samedi 30 et dimanche 31 mars survenus à Tombouctou, les équipes MSF présentes dans l’hôpital de la ville ont pris en charge 21 blessés dont 11 civils. Deux civils figurent également parmi les trois patients décédés après leur admission à l’hôpital de Tombouctou.
Mali, 06.02.2013
Depuis plus d’un an à Tombouctou, les équipes de MSF soignent et opèrent des patients et des blessés en provenance de toutes les parties au conflit.
Ce lien est?...

D’après des informations que l’équipe de Médecins Sans Frontières (MSF) n’est pas en mesure de recouper, d’autres victimes auraient succombé à leurs blessures en raison de l’impossibilité due aux combats d’accéder aux structures de santé. Alors que les affrontements se poursuivent par intermittence entre militaires et groupes armés, et que la peur dissuade les habitants de circuler en ville, MSF demande à tous les belligérants de respecter le sort des civils et de leur faciliter l’accès aux hôpitaux et aux structures de santé.

Présence de MSF à Tombouctou

Depuis plus d’un an à Tombouctou, les équipes de MSF soignent et opèrent des patients et des blessés en provenance de toutes les parties au conflit. Ces derniers mois, MSF a admis chaque semaine une quarantaine de patients et pratiqué en moyenne une quinzaine d’interventions chirurgicales à l’hôpital de Tombouctou.

Partager
Newsletter
S'abonner à la newsletter
Rester informé

S'abonner