04.03.2011 - Soudan

Soudan: Des dizaines de milliers de déplacés après plusieurs jours de combats dans la région d'Abyei

Médecins Sans Frontières s'engage à délivrer des soins médicaux de manière impartiale.
Abyei, Soudan, 11.11.2010
Le village d’Abyei a été quasiment détruit par de violents affrontements en 2008, provoquant la fuite de la population soit au Nord Soudan, soit au Sud-Soudan.
Ce lien est?...
Sur le même sujet

Abyei, 4 mars 2011 - L'organisation médicale humanitaire internationale Médecins Sans Frontières (MSF) fait actuellement face aux conséquences des combats dans divers endroits au nord de la région frontalière contestée d'Abyei, au Soudan. La dernière flambée de violence s’est déclarée le dimanche 27 février à quelque 20 kilomètres au nord de la ville d'Abyei. Depuis hier, des dizaines de milliers de personnes ont fui la ville, la laissant presque vide. La plus grande préoccupation de MSF est de pouvoir atteindre et traiter tous les patients de manière impartiale.
 
Au cours de l’après-midi et de la soirée du mercredi 3 mars, l'hôpital de MSF à Agok, situé à 40 kilomètres au sud d'Abyei, a reçu 21 blessés. Tous avaient été blessés par balle et trois cas ont nécessité une intervention chirurgicale. L’état de santé de tous les patients est maintenant stable. L'équipe de MSF à Abyei a également donné des médicaments et du matériel à l'hôpital du ministère de la Santé à Abyei pour appuyer leurs  efforts pour traiter les patients blessés.
 
MSF est particulièrement préoccupée par le sort des blessés ayant besoin de soins dans le nord de la région d’Abyei. Certains ont été évacués vers l’hôpital de Muglad. L'organisation humanitaire médicale négocie actuellement avec les autorités pour fournir une assistance aux personnes qui en ont le plus besoin dans cette zone.
 
«MSF est une organisation médicale indépendante et neutre et réitère son objectif d'atteindre tous les patients et de leur donner des soins en toute impartialité», déclare Bruno Jochum, directeur des opérations. «Il est impératif qu’une assistance médicale puisse être délivrée à toutes les personnes touchées par la dernière vague de violence.»
 
Malgré le fait que la situation soit aujourd’hui relativement calme, l’équipe de MSF rapporte que les tensions restent vives dans la ville d'Abyei et ses environs. Depuis Abyei et Agok, des équipes mobiles de MSF procèdent à des évaluations dans la région d’Abyei afin de répondre aux besoins médicaux de la population qui a été déplacée par les combats.
 
Le personnel de MSF à Agok est sur le qui-vive pour répondre à un nouvel afflux de blessés si les combats continuent.
 
MSF travaille dans la région d'Abyei depuis 2006. En réponse aux affrontements de 2008, qui ont obligé des milliers de personnes à fuir vers le sud, MSF a mis en place un hôpital à Agok.
 
MSF fournit aujourd’hui des services de soins de santé primaire dans la ville d'Abyei, y compris des soins prénataux et contre la malnutrition. En 2010, l'équipe a effectué 18534 consultations externes. Les accouchements et les cas graves sont référés à l'hôpital MSF d’Agok. Cet établissement fournit un large éventail de soins. Il comprend un service de chirurgie, une maternité, des soins hospitaliers et ambulatoires, un service de pédiatrie, un pavillon pour la tuberculose et un centre d'alimentation thérapeutique pour les enfants souffrant de malnutrition. Depuis janvier, l'hôpital est équipé d’une salle d’opération. En 2010, 31199 consultations ont été effectuées.
 
MSF fournit une assistance médicale humanitaire d'urgence humanitaire au Soudan depuis 1979. MSF gère actuellement 27 projets répartis dans 13 Etats du pays.

Thématiques liées
Conflits/Guerres, Soudan
Partager
Newsletter
S'abonner à la newsletter
Rester informé

S'abonner