31.03.2012 - Somalie

Somalie: Un hôpital MSF au centre d’affrontements armés à Mogadiscio

Genève, le 31 mars 2012. Médecins Sans Frontières condamne les tirs dont l’hôpital de Daynile à Mogadiscio a fait l'objet le vendredi 30 mars.
Somalie, 22.11.2011
Tous sont actuellement retranchés dans la salle de médecine interne pour se mettre à l’abri des tirs.
Ce lien est?...

Des combats ont débuté dans la matinée dans ce quartier de Daynile, situé à la périphérie de Mogadiscio. La salle d’urgence et une partie d’un bloc opératoire de l’hôpital où MSF intervient depuis 2006 ont été touchées par des tirs et ont subi des dégâts importants.

Aucune victime n’est à déplorer, ni parmi les 19 patients, ni parmi le personnel de l'hôpital (36 soignants et 12 gardiens). Tous sont actuellement retranchés dans la salle de médecine interne pour se mettre à l’abri des tirs.

MSF appelle les parties belligérantes à respecter la neutralité de l’hôpital de Daynile, comme de tous les espaces des soins en Somalie, ainsi que la sécurité des patients et du personnel travaillant dans l’hôpital.

MSF est présente en Somalie de manière continue depuis 1991. Aujourd’hui, à travers 13 projets, l’organisation mène des activités médicales liées à l'urgence actuelle, des campagnes de vaccination et des programmes nutritionnels. MSF apporte également une assistance aux réfugiés somaliens dans les camps de Dadaab, au Kenya, et de Dolo Ado, en Ethiopie.

Blanca Thiebaut et Montserrat Serra ont été enlevées à Dadaab, au Kenya, le 13 octobre 2011 alors qu’elles apportaient des secours à des réfugiés somaliens. MSF appelle tous les Somalis - la diaspora, les responsables communautaires et en particulier les autorités qui contrôlent les régions de Somalie où ses collègues enlevées sont détenues - à faire tout leur possible pour faciliter leur libération en toute sécurité.

Thématiques liées
Conflits/Guerres, Somalie, Violence
Partager
Newsletter
S'abonner à la newsletter
Rester informé

S'abonner