13.08.2013 - RD Congo

RD Congo: MSF suspend ses activités médicales à Pinga

MSF a été forcée de suspendre ses activités médicales à Pinga dans la province du Nord Kivu, située à l’est de la République Démocratique du Congo, après avoir reçu des menaces ciblées à l’encontre de son personnel humanitaire.
RD Congo, 10.06.2013
La suspension des activités ne fera qu’empirer une situation sanitaire et humanitaire déjà dramatique dans la région de Pinga
Ce lien est?...
Sur le même sujet

« Nous condamnons sévèrement cette intimidation de nos travailleurs humanitaires et nous ne pouvons pas accepter des menaces envers le personnel Médecins Sans Frontières (MSF), et avons donc pris la décision d’évacuer la totalité de l’équipe MSF de Pinga » a communiqué Colette Gadenne, Chef de Mission de MSF à Goma, la capitale du Nord Kivu.
La suspension des activités ne fera qu’empirer une situation sanitaire et humanitaire déjà dramatique dans la région de Pinga. Les tensions ethniques et les affrontements ayant lieu entre les différentes milices armées dans cette zone ont entrainé le déplacement de milliers de personnes vers les forêts avoisinantes où les soins médicaux sont inaccessibles, et où la mortalité est sans aucun doute sous estimée.

Plus de 100 000 consultations externes

A Pinga, MSF fournit des soins médicaux aux populations affectées par le conflit depuis 2008. De manière répétée, le contrôle de la ville est passé d’un groupe armé à l’autre. A chaque fois, MSF a dû négocier l’accès avec tous les belligérants afin d’atteindre les populations vulnérables et déplacées issues de toutes les communautés. En 2012 et durant la première moitié de l’année 2013, le personnel médical de MSF a assisté 1 790 accouchements, traité 1 285 enfants malnutris et réalisé plus de 100 000 consultations externes. Malgré une situation sécuritaire précaire, les activités bien que  parfois réduites ont toujours pu être maintenues. Au cours des derniers mois, l’équipe a même réussi à accéder régulièrement à des villages au delà des lignes de front comme à Malemo.

« Les populations civiles de toutes les communautés sont exposées à un niveau de violence extrême. Nous assistons à des déplacements de population continus, et nombreux sont ceux qui n’ont plus accès aux soins médicaux, à la nourriture, l’eau ou même à un toit » a affirmé Fabian Valschaerts, le Coordinateur de Projet à Pinga. « Nous savons que, pour chaque enfant atteint de paludisme sévère que nous avons été capable de soigner, chaque femme ayant une grossesse à risque, chaque personne souffrant de traumatisme, il y en a beaucoup d’autres qui restent hors d’atteinte ».

Dans le même temps, MSF continue ses activités médicales dans ses autres projets au Nord Kivu et ailleurs en République Démocratique du Congo.
MSF est une organisation neutre, indépendante et impartiale, avant tout guidée par les principes d’éthique médicale. Elle fournit des soins médicaux de qualité à de nombreuses communautés à travers la République Démocratique du Congo, sans aucune discrimination de race, d’ethnie, de religion ou d’appartenance politique, et ce depuis 1981. L’an dernier, MSF a réalisé plus de consultations externes au Congo que dans tout autre pays (plus de 1.6 millions en 2012).

Thématiques liées
RD Congo
Partager
Newsletter
S'abonner à la newsletter
Rester informé

S'abonner