12.03.2011 - Libye

Libye : l’accès aux blessés est un défi majeur

Genève, le 12 mars 2011 - Alors que le conflit s'intensifie en Libye, l'organisation médicale humanitaire internationale Médecins Sans Frontières (MSF) est extrêmement préoccupée par la situation des blessés pris au milieu des violents affrontements. MSF lance un appel pour un accès urgent et sans entrave à l'assistance médicale, indépendamment de toute considération politique.
Ras Ajdir, 03.03.2011
Des milliers de travailleurs émigrés ont fuit la Libye vers la Tunisie à Ras Ajdir.

Durant les trois dernières semaines, les équipes MSF basées à la frontière tunisienne et à Benghazi ont fourni du matériel médical aux structures de santé en Libye, et cherchent activement à accéder aux régions de l'ouest du pays, où se déroulent de violents combats. 

Dans plusieurs zones d’affrontements, comme Zawiyah et Misrata, un grand nombre de personnes sont coupées de toute aide extérieure, alors que d’importants besoins médicaux et des pénuries de matériel médical sont signalés. 

"Nous sommes très préoccupés par le déni d'accès aux soins médicaux et le sort des patients dans les établissements de santé publique qui se trouvent dans les zones contrôlées par le gouvernement", explique Bruno Jochum, directeur des opérations chez MSF. 

En tant qu’organisation médicale humanitaire d’urgence, MSF réaffirme l’importance de pouvoir répondre efficacement aux besoins médicaux urgents, quel que soit le camp ou l’origine des personnes.

« Notre principal défi aujourd’hui est d’obtenir un accès immédiat aux populations touchées par les affrontements à l’intérieur de la Libye », poursuit Bruno Jochum. « Malgré d’intenses combats en cours, nos équipes médicales - bloquées à la frontière tunisienne de Ras Ajdir depuis plusieurs semaines - ne voient pas de blessés autorisés à traverser en Tunisie. Il est essentiel que les gens puissent fuir les zones de combat pour trouver refuge dans des zones sûres, en Libye ou à l’étranger. »

Comme l’indique le droit international humanitaire et l’éthique médicale, il est aussi crucial que toutes les parties belligérantes respectent les structures, véhicules et le personnel de santé afin que les blessés puissent recevoir des soins médicaux d’urgence.

MSF continue d’aider la population civile à travers l'approvisionnement de matériel médical en Libye. Depuis l'arrivée de la première équipe de MSF dans l'est du pays le 24 février dernier, vingt-deux tonnes de matériel médical  ont été distribuées dans les zones où les besoins les plus pressants ont été identifiés. Onze tonnes supplémentaires sont prêtes à être acheminées dans les zones où les combats en cours ont créé d’importants besoins.  

Partager
Newsletter
S'abonner à la newsletter
Rester informé

S'abonner