22.11.2017 - Suisse

Face à l’aggravation de la crise en RDC, La Fondation IKEA encourage les bailleurs de fonds à se mobiliser

Afin de soutenir le travail des équipes de MSF qui viennent en aide aux personnes déplacées vivant dans et autour de la ville Kalémie au sein de la province du Tanganyika, la Fondation IKEA a pris l'initiative d’octroyer une donation de 1,4 Millions d’euros à l'organisation médicale.
RD Congo, 22.07.2017
La situation et les besoins des populations déplacées dans la province du Tanganyika ont été largement négligés au cours de l'année écoulée

Située au sud-est de la République démocratique du Congo (RDC), la province du Tanganyika est depuis longtemps en proie à des conflits intercommunautaires.

500 000 persones chassées de leurs foyers

Au début de l'année 2017, environ 500 000 personnes ont été chassées de leurs foyers. Environ la moitié d'entre eux vivaient dans la ville de Kalémie et ses environs. Soit chez les amis ou la famille, soit dans des maisons en paille ou dans des logements informels. En août, de nouveaux combats ont éclaté sur certains de ces sites et les personnes déplacées ont cherché à se mettre en sécurité dans la ville. Une grande partie de ces populations a finalement trouvé refuge dans les bâtiments scolaires ou dans les enceintes de Moni, Filtisaf, Hodary et Lubuye, contraints de dormir au sol, sous des moustiquaires. Nombreux sont ceux forcés de vivre dans des conditions déplorables.

Dans ces logements informels, les gens vivent les uns sur les autres. La proximité des habitations a par ailleurs causé plusieurs incendies  au cours des derniers mois. A Lukwangulo, Kabubili, Kateke et Katanyika, des quartiers entiers ont été dévastés par les flammes.

Le feu n’est cependant pas la seule menace pesant sur les populations. L’entassement et la précarité des conditions de vie à l’intérieur du camp entrainent une vulnérabilité des personnes face aux maladies telles que le choléra et la rougeole qui peuvent se propager rapidement.

Centre de traitement du choléra

Afin de remédier à cette situation, MSF a collaboré avec les autorités sanitaires locales pour prendre en charge les patients du centre de traitement du choléra de l'hôpital régional de Kalémie. MSF a par ailleurs installé des points d’eau dans les camps afin de permettre à chacun de venir se laver les mains. Dans le prolongement d'une campagne de vaccination contre la rougeole débutée en avril dans la région, une seconde achevée en septembre aura permis de toucher plus de 20 600 enfants.

MSF gère actuellement des cliniques mobiles sur environ 17 sites. Les services offerts comprennent des consultations en soins de santé primaires et en santé mentale. Les personnes gravement malades sont dirigées vers l’hôpital de Kalémie. MSF a ainsi réalisé plus de 29 000 consultations depuis la mi-avril, dont la majorité liée au paludisme, aux problèmes de malnutrition, et à la rougeole chez les enfants de moins de cinq ans. Les équipes de MSF ont commencé à travailler dans plusieurs localités afin de soutenir des structures spécialisées en soins de santé primaires. Pour améliorer l'accès à l'eau potable et assurer la construction de latrines et de douches, des opérations d'approvisionnement et d'assainissement sont également en cours.

Des besoins négligés

«Chaque minute compte et nos chances de contenir cette crise humanitaire diminueront si d'autres donateurs n'interviennent pas rapidement pour venir en aide à une population à l’agonie. Trop d'enfants sont touchés par cette crise complexe dévastée par le choléra et les conflits, ce qui prive la République démocratique du Congo de son avenir», déclare Annemieke Tsike-Sossah de Jong, responsable de l’aide humanitaire à la Fondation IKEA.

«La situation et les besoins des populations déplacées dans la province du Tanganyika ont été largement négligés au cours de l'année écoulée», raconte Liesbeth Aelbrecht, directrice général de MSF Suisse. «A travers cette subvention, la Fondation IKEA apporte un soutien financier à nos activités et contribue à la reconnaissance des besoins de la région.»

Thématiques liées
Choléra, Suisse, Violence
Partager
Newsletter
S'abonner à la newsletter
Rester informé

S'abonner