19.11.2010 - Haïti

Choléra en Haïti: MSF appelle tous les acteurs à renforcer leur action

Alors que l’épidémie de choléra prend de l’ampleur, la lenteur du déploiement des secours est désormais très préoccupante.
Port-au-Prince, Haïti, 15.11.2010
Les Haïtiens sont traités contre le choléra à la Clinique de la Sarthe dirigée par MSF à Port-au-Prince, Haïti, 15.11.2010
Ce lien est?...
Sur le même sujet

Port-au-Prince, le 19 novembre 2010 — De sérieux manques dans le déploiement de mesures adaptées sapent les efforts pour endiguer l'épidémie de choléra en Haïti, déclare aujourd’hui l'organisation médicale humanitaire internationale Médecins Sans Frontières (MSF).

Malgré la présence massive d’acteurs internationaux sur le terrain, les actions entreprises à ce jour n’ont pas permis de répondre aux besoins de la population. Selon les autorités nationales, l’épidémie a déjà causé plus de 1100 morts et au moins 20000 cas dans le pays.

«MSF appelle tous les groupes et organismes d’aide présents en Haïti à renforcer l’ampleur et la rapidité de leurs efforts pour assurer une réponse efficace aux besoins des populations qui risquent d’être infectées par le choléra», déclare Stefano Zannini, chef de mission MSF en Haïti. «Un plus grand nombre d’acteurs est nécessaire pour traiter les malades et mettre en place les mesures de prévention nécessaires, alors même que les cas augmentent considérablement à travers le pays. L’heure n’est plus aux discussions mais à l’action.»

Les actions prioritaires suivantes doivent être mises en place:

  • rassurer la population effrayée par cette maladie totalement inconnue dans le pays, en informant la population sur les bénéfices de la présence de centres de traitement du choléra à proximité des communautés;
  • distribuer de l’eau potable et chlorée aux populations touchées dans tout le pays et procéder à des distributions générales de savon;
  • installer des latrines, assurer leur maintenance et leur vidange régulière;
  • assurer la gestion des déchets et leur enlèvement des structures de soins pour éviter la contamination;
  • établir des sites d’élimination des déchets à proximité des zones urbaines dans un environnement approprié et contrôlé;
  • mettre en place des points de réhydratation orale dans les lieux où apparaissent des cas de choléra;
  • organiser l’enlèvement et l’inhumation des corps des personnes décédées.

Depuis le début de l’épidémie, MSF a monté plus de vingt centres de traitement du choléra dans la capitale Port-au-Prince, dans la région de l’Artibonite et dans le nord du pays. Les équipes MSF ont traité plus de 16500 malades du 22 octobre au 14 novembre. Plus de 240 tonnes de matériel médical et logistique ont été acheminées dans le pays. Les équipes de MSF dédiées au traitement du choléra en Haïti totalisent déjà plus de 1000 Haïtiens et 150 expatriés.

«Le choléra est une maladie facile à prévenir», déclare Caroline Seguin, coordinatrice médicale d’urgence à MSF. «Elle n’apparaît peut-être qu’aujourd’hui en Haïti, mais les moyens de la prévenir et de la traiter sont connus. Sans un renforcement immédiat des mesures nécessaires par les acteurs internationaux et le gouvernement haïtien, nous ne pouvons contenir seuls cette épidémie.»

À Port-au-Prince, le nombre de personnes se présentant dans les structures gérées ou soutenues par MSF est passé de 350 la première semaine de novembre à 2250 la semaine suivante. Dans le nord du pays, les structures médicales de MSF ont enregistré 280 cas la première semaine de novembre et 1200 cas la semaine suivante.

Plus de 3000 employés MSF haïtiens et internationaux, médicaux et non médicaux, fournissent une assistance à la population au travers des programmes réguliers. Les équipes gèrent sept hôpitaux  fournissant des soins privés et gratuits et soutiennent deux structures du ministère de la Santé à Port-au-Prince, offrant une capacité d’hospitalisation d’environ 1000 lits dans la capitale. En dehors de la capitale, MSF soutient l’hôpital du ministère de la Santé de la ville de Jacmel d’une capacité de 80 lits. A Léogâne, MSF gère un hôpital d’urgence privé depuis janvier et l’a remplacé par un hôpital en containers de 120 lits en septembre..

Pour répondre à cette épidémie de choléra, MSF recherche activement des personnes motivées et compétentes.

Thématiques liées
Choléra, Haïti, Épidémies
Partager
Newsletter
S'abonner à la newsletter
Rester informé

S'abonner