11.01.2013 - Soudan

Soudan: MSF contribue à vacciner 750 000 personnes contre la fièvre jaune

A la mi-décembre, plus de 800 cas de fièvre jaune avaient été signalés au Darfour, avec une centaine de décès.
Soudan, 17.05.2012
La campagne a permis la vaccination de plus de 750 000 personnes.
Ce lien est?...
Sur le même sujet

La première phase d’une campagne de vaccination contre la fièvre jaune, concernant 2,4 millions de personnes dans la région du Darfour, a pris fin le 4 décembre 2012. Elle a été lancée par les autorités sanitaires soudanaises. Médecins Sans Frontières (MSF) a apporté une assistance médicale et logistique dans le but de contenir l’épidémie. Au 19 décembre 2012, 836 cas suspects de fièvre jaune ont été signalés par le Ministère de la Santé soudanais dans l’ensemble du Darfour, conduisant à 168 décès.

La campagne a permis la vaccination de plus de 750 000 personnes. «Nous avons eu très peu de temps pour nous préparer», déclare Kevin Coppock, chef de mission de MSF au Soudan. «Heureusement, en 2012, nous avons mis en place un programme d’intervention d’urgence. Dans les 24 heures, nous étions en mesure de mobiliser des équipes de secours, des médicaments et des fournitures médicales.» MSF a soutenu la campagne dans cinq localités dans les Etats du Nord Darfour et du Darfour central, à savoir Saraf Omra, Al Seraif, Wadi Salih, Azoum et Zalinge.

Avec le ministère de la Santé, MSF soigne actuellement 68 patients suspectés d’avoir la fièvre jaune dans le Nord Darfour. Des équipes médicales conjointes ont également traité 72 patients suspects dans l’hôpital d’Elgeniena, au Darfour occidental, et 62 patients à l’hôpital de Zalinge au Darfour central.

Aucun traitement spécifique

Comme il n’existe aucun traitement spécifique contre la fièvre jaune, les médecins se concentrent sur le traitement des symptômes de la maladie, comme la fièvre, la jaunisse et les hémorragies. Les cas graves peuvent conduire à une insuffisance hépatique et rénale. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la moitié des personnes infectées par la forme la plus grave de la maladie ne survivent pas.

La fièvre jaune est souvent endémique dans les régions reculées, où les services de santé sont rares. Il est donc difficile pour les habitants d’être traités au plus vite. «La fièvre jaune peut se propager très rapidement», ajoute Francisco Otero, de MSF. «Une épidémie est déclarée dès le premier cas confirmé. Une vaccination immédiate est cruciale pour protéger les personnes à risque».

La campagne de vaccination concerne les adultes et les enfants âgés de plus de neuf mois. MSF fournit des médicaments et des fournitures médicales pour aider à la prise en charge des cas dans les services de santé de Saraf Omra et d’Al Seraif. L’organisation médicale internationale contribue aussi à la formation des agents de vaccination et de promotion de la santé et participe à la surveillance épidémiologique. A Zalinge, une équipe mobile de MSF détecte activement les cas de fièvre jaune et fait de l’éducation sanitaire.

MSF au Soudan

MSF fournit une assistance médicale à la population du Soudan depuis 1979. MSF mène actuellement des activités au Nord Darfour, au Sud Darfour et au Darfour oriental ainsi que dans les Etats d’Al-Gedaref et de Sennar. MSF offre des soins de santé de base et spécialisés. L’organisation répond aussi aux urgences médicales si nécessaire.

Thématiques liées
Soudan, Vaccinations
Partager
Newsletter
S'abonner à la newsletter
Rester informé

S'abonner