05.10.2009 - Philippines

Philippines: Les personnes touchées par les inondations restent très vulnérables, MSF est préoccupée par la situation de 3,9 millions d’entre elles

Comme prévu, un second typhon a balayé le nord des Philippines ce samedi 3 octobre, causant d'importants dégâts matériels et la mort de 15 personnes. Dès l’annonce du typhon Parma, 170 000 habitants ont été évacués. Une équipe MSF se rend aujourd’hui à Tuguegarao, une localité située au nord du pays, afin d’évaluer les besoins des habitants.
Philippines, 04.10.2009
Philippines, 04.10.2009
Ce lien est?...

Les pluies accompagnant ce deuxième typhon ont été moins abondantes que prévu, au grand soulagement des habitants de Manille qui craignaient de voir leurs habitations sous les flots comme la semaine dernière après le passage du typhon Ketsana. Selon les chiffres officiels, Ketsana a causé la mort de près de 300 personnes, le déplacement de 320 000 habitants de Manille et de sa région, et a touché au total plus de 3,9 millions de personnes.

Des pluies abondantes auraient encore aggravé une situation déjà très difficile. explique Oifa Bouriachi, coordinatrice d'urgence de Médecins Sans Frontières.

“Manille et les régions de la périphérie ont été dévastées par la tempête tropicale de la semaine dernière. Des dizaines de milliers de familles sont toujours regroupées dans les centres d’évacuation et nos équipes continuent d’évaluer leurs besoins et de leur venir en aide là où c’est nécessaire.”

MSF a envoyé sur place une équipe d’urgence de 20 personnes. Deux cliniques mobiles proposent des consultations médicales dans quelques uns des 505 centres d’évacuation de Manille et des environs. Chaque clinique mobile offre quotidiennement 70 consultations, dont un soutien en santé mentale pour les personnes souffrant de symptômes dus au choc post traumatique. MSF distribue également des denrées non périssables aux personnes se trouvant dans les camps d’évacuation, dont des kits d’hygiène pour 6 500 personnes. A partir de demain, MSF va ouvrir une clinique mobile et distribuer des denrées non périssables (savon, bols et bâches de plastique) à Laguna Bay, au sud-est de Manille. Cette région est encore complètement recouverte par les eaux et 100 000 personnes environ sont regroupées dans les centres d’évacuation.

Des évaluations de la situation, dans certains cas par hélicoptère, sont continuellement menées par les équipes MSF à Manille ainsi qu’à l’extérieur de la ville. La réponse des autorités des Philippines a été rapide et efficace, mais certaines zones restent encore privées de toute assistance. La superficie et la topographie des régions touchées rendent très difficiles l’identification et l’accès aux poches de populations ayant besoin d’une aide d’urgence.

La population reste très inquiète

“C’est l’époque de la mousson, et on craint de nouvelles pluies abondantes pour ces prochains jours. Les prévisions météo ne sont pas bonnes. De nouvelles inondations seraient catastrophiques pour une population déjà très vulnérable, alors que de grandes zones géographiques sont déjà sous les eaux. Tout le monde demeure sur le qui-vive » explique Oifa Bouriachi. 

Partager
Newsletter
S'abonner à la newsletter
Rester informé

S'abonner