08.12.2014 - Philippines

Philippines : le typhon Hagupit faiblit, les équipes MSF vont évaluer les dommages à Samar

« Le typhon Hagupit s’est affaibli et bien que l’ampleur des dégâts aux Philippines soit encore floue, il semble qu’il n’ait pas été aussi grave que ce que l’on craignait », constate Olivier Aubry, chef de mission MSF au Philippines.
Tokyo, Japon, 06.12.2014
Une équipe chirurgicale de MSF est arrivée à Manille et se tient prête à rejoindre les régions les plus touchées.
Ce lien est?...

« La situation est très différente de celle de l’année dernière, le typhon Hagupit a frappé avec une force de catégorie 3, ce qui veut dire qu’il y avait des vents et des pluies beaucoup moins forts que ce qu’on avait pu voir avec le typhon Haiyan, qui était de catégorie 5. Bien que nous n’ayons pas encore les chiffres officiels, il semble que les évacuations aient été très efficaces et qu’il y ait eu moins de blessés. »

Le typhon, qui a atteint la ville de Dolores à l’Est de Samar samedi soir, s’est maintenant déplacé au Nord Ouest de Torrijo, sur l’île de Marinduque. Le typhon est désormais classé catégorie 1 et est équivalent à une tempête tropicale.

Le niveau des dégâts et les besoins médicaux de la population de Samar étant encore flous, les équipes de MSF basées à Tacloban se préparent à partir demain pour évaluer les besoins sur l’île.

Du fait des mauvaises conditions climatiques à Manille, ainsi que dans les zones touchées par le typhon, les équipes chirurgicales et de coordination MSF restent en attente dans la capitale.  MSF dispose de deux hélicoptères qui les transporteront dès que possible (probablement demain) à Tacloban et dans les zones touchées de l’île de Samar.

Les équipes MSF à Tacloban rapportent une amélioration des conditions climatiques avec une pluie faible et des inondations uniquement dans les zones proches de la mer. 

L’hôpital provincial de Leyte à Palo, soutenu par MSF, a fonctionné normalement et tout le personnel est de retour au travail. A ce jour, il y a eu 33 accouchements dont une césarienne qui a eu lieu dans la nuit. L’hôpital a également reçu six personnes blessées par le typhon. « C’est la routine habituelle », dit le coordinateur MSF à Tacloban, Elvis Otieno. « Nous sommes opérationnels avec des patients qui continuent de venir. Les gens sont dans la rue, les voitures sur la route ».

MSF a travaillé aux Philippines pendant la réponse au typhon Haiyan en 2013, en fournissant des services médicaux aux populations affectées dans l’est des Visayas.

Partager
Newsletter
S'abonner à la newsletter
Rester informé

S'abonner