20.11.2009 - RD Congo

MSF vaccine plus de 165 000 enfants contre la rougeole à Masisi, au Nord Kivu

Une épidémie de rougeole sévit dans les aires de santé de Miandgja, Ngomashi, et Lwibo, situées dans le territoire de Masisi, dans l’est de la République Démocratique du Congo (RDC). Dans ces zones de la province du Nord Kivu, où des centaines de milliers d'enfants ne sont pas immunisés contre la maladie, MSF a soigné 130 enfants malades et a lancé une vaste campagne de vaccination d'urgence.
20091120 drc 51383
Miandja, Nord Kivu, RDC. MSF vaccine 165 000 enfants lors d'une campagne de vaccination contre la rougeole dans 32 aires de santé de la zone de Masisi. 11/11/2009
Ce lien est?...

Au total, 1036 enfants atteints de la rougeole ont été recensés dans la région depuis le début de l'année, dont 85 ont perdu la vie. Le bilan pourrait toutefois s'avérer plus lourd, les complications de la maladie entraînant la mort, parfois plusieurs semaines après l'infection.

MSF vaccine les personnes à risque

Les flambées de rougeole peuvent être particulièrement mortelles dans les pays qui traversent une situation de conflit. Dans certaines zones de Masisi, l’insécurité ne permet plus aux services de santé d’offrir une vaccination systématique et la concentration d’un grand nombre de familles qui ont fui dans des camps accroît considérablement le risque d’infection.

MSF a donc décidé de soutenir le système de santé en s'assurant que les malades atteints de rougeole puissent être isolés et recevoir à temps les médicaments nécessaires. Les équipes médicales se concentrent sur les cas sévères, ceux qui ont développé des complications telles que des infections respiratoires, la diarrhée, la déshydratation ou encore la malnutrition.

Dans le même temps, des équipes vaccinent tous les enfants âgés de six mois à 15 ans dans 32 aires de santé. Une campagne de grande ampleur : plus de 165 000 enfants ont été vaccinés entre le 14 octobre et le 29 octobre 2009. Un nombre qui aurait pu être plus élevé si sept sites de vaccination des zones de Ngomashi et Kimua n’avaient servi d’appât à une offensive de l’armée gouvernementale contre combattants des Forces Démocratiques de Libération du Rwanda (FDLR), le 17 octobre. A cause de ces violentes et inacceptables attaques, les patients comme les équipes ont dû fuir les combats. Depuis lors, les activités ont été interrompues dans cette zone particulièrement sensible pour le moment.

Des zones difficilement accessibles

Aujourd'hui encore, une partie de la population, vivant dans des régions difficiles d'accès, n'a pas ou peu accès aux soins de santé primaire.

« L'épidémie de rougeole sévit un peu partout et l'accès aux villages peut difficilement se faire en voiture. Masisi est une zone montagneuse », décrit Joseph Kishimba, responsable d'une des équipes de vaccination MSF. « Nous devrons nous adapter, être inventifs. Il faut utiliser des motos, voir transporter tout le matériel à pied jusqu’au site. Nous sommes en pleine saison des pluies ce qui rend cette vaccination encore plus difficile», estime John Kiumbe, logisticien pour MSF.

La rougeole, une maladie mortelle

« La rougeole est une maladie très contagieuse qui tue de nombreux enfants ici », explique Fabrizio Ferri, responsable médical des activités d’urgence de MSF. « Les formes les plus sévères de la rougeole apparaissent chez le jeune enfant souffrant de malnutrition. L'enfant ne meurt pas directement de la rougeole mais de ses complications, telles que l’encéphalite, les diarrhées sévères ou la pneumonie. C’est pour cela que nous délivrons un supplément en vitamines A associé au vaccin contre la rougeole, et que nous surveillons l’état nutritionnel des patients durant cette campagne », reprend Fabrizio Ferri.

Il n'existe à ce jour aucun traitement spécifique pour traiter cette infection virale et la vaccination est le meilleur traitement préventif actuel.

Thématiques liées
RD Congo, Rougeole, Vaccinations
Partager
Newsletter
S'abonner à la newsletter
Rester informé

S'abonner