09.05.2015 - Italie

MSF renforce son opération de recherche et de sauvetage en mer Méditerranée

MSF lance samedi 09 mai un deuxième bateau de recherche et de sauvetage en mer méditerranée afin de venir en aide à ceux qui risquent leur vie dans une tentative désespérée pour rejoindre l’Europe.
Augusta, Italie, 07.05.2015
«Depuis le début de l’année, plus de 1 750 personnes sont mortes en tentant la traversée de la Méditerranée», dit Francois Zamparini, le coordinateur d’urgence MSF.
Ce lien est?...
Vidéo
Le premier sauvetage du Bourbon Argos
Le premier sauvetage du Bourbon Argos
27.05.2015
01:42

Le bateau est composé d’un équipage de 26 personnes dont des spécialistes en opérations de recherche et de sauvetage en mer et du personnel médical.

Le Bourbon Argos a quitté samedi 9 mars le port d’Augusta, en Sicile. Il travaillera en parallèle avec le MY Phoenix, un autre bateau géré conjointement avec l’organisation MOAS (Migrant Offshore Aid Station) opérationnel depuis le 2 mai et qui a déjà secouru 487 personnes, et aidé au sauvetage de 204 autres.

«Depuis le début de l’année, plus de 1 750 personnes sont mortes en tentant la traversée de la Méditerranée», dit Francois Zamparini, le coordinateur d’urgence de MSF à bord du Bourbon Argos. Beaucoup ont fui la guerre, la violence ou la pauvreté extrême. Ce n’est hélas qu’un début et ce nombre devrait encore augmenter avec l’arrivée de la saison estivale, plus propice à la traversée. Nous nous adaptons à l’ampleur de la crise humanitaire en cours avec ce bateau supplémentaire».

Une équipe médicale complète à bord

A bord, une équipe médicale composée de médecins et infirmiers, d’experts en logistique, en traitement et assainissement des eaux et de médiateurs culturels apportera des soins médicaux et distribuera des produits de première nécessité. L’équipe médicale pourra également opérer un premier triage des patients, stabiliser les personnes malades et référer les cas les plus urgents.

Le Bourbon Argos pourra accueillir 300-350 personnes à son bord et sera capable de se dérouter rapidement pour répondre à un appel de détresse. Le bateau de 68 mètres est spécialement conçu pour ce type d’opération de recherche et de sauvetage en mer. Plusieurs containers médicalisés ont été attachés sur le pont arrière. Ils contiennent une salle d’urgence, une salle de consultation et d’observation, des sanitaires, un stock, ainsi qu’une morgue.

Des opérations nécessaires

«Le nombre croissant de personnes forcées de risquer leur vie en mer est une conséquence directe du manque de canaux d’accès sûrs et légaux permettant de demander l’asile aux pays Européens» explique Aurélie Ponthieu, conseillère pour la migration et les affaires humanitaires de MSF. «Si ces opérations de sauvetage et de recherche en mer sont nécessaires aujourd’hui pour sauver des vies, elles ne représentent en aucun cas une solution sur le long terme. Nos équipes en mer et sur les côtes méditerranéennes n’auront d’autre choix que de continuer leur travail tant que la situation n’aura pas été gérée de manière humaine et adéquate par les autorités européennes».

Ces 15 dernières années, MSF a apporté son assistance aux migrants, aux demandeurs d’asile et aux réfugiés partout en Europe. En plus de ces opérations de recherche et de sauvetage en mer menées par les MY Phoenix et Bourbon Argos, MSF soigne les personnes qui débarquent sur les côtes siciliennes à Pozzalo; apporte des soins de santé mentale et un soutien psychologique dans les ports d’arrivée et les centres d’accueil de la région de Ragusa, en Sicile; procure des soins médicaux et des biens de première nécessité, et soutient les victimes de torture en Serbie et en Grèce.

Thématiques liées
Italie, Populations déplacées
Partager
Newsletter
S'abonner à la newsletter
Rester informé

S'abonner