03.08.2010 - Pakistan

MSF renforce son assistance en faveur des victimes des inondations au Pakistan

Au cours de ce week-end, MSF a achevé plusieurs études visant à mieux cerner les besoins des habitants suite aux inondations les plus catastrophiques que le Pakistan ait connues depuis 80 ans. MSF s’emploie à présent à étendre ses activités pour inclure l’approvisionnement en eau et l’assainissement. L'organisation distribue également des kits de produits d'hygiène, d'ustensiles de cuisine et de produits de première nécessité.
Un homme tente de quitter sa maison inondée en traversant un pont de fortune
Un homme tente de quitter sa maison inondée en traversant un pont de fortune à Nowshera, au Pakistan dans la province du nord-ouest de Khyber Pakhtunkhwa. 3...
© REUTERS/Adrees Latif
Une personne pointe son doigt vers son habitation inondée depuis une colline
Une personne pointe son doigt vers son habitation inondée depuis une colline surmontant Nowshera, au Pakistan dans la province du nord-ouest de Khyber Pakhtunkhwa....
© REUTERS/Adrees Latif
Un homme portant son fils marche à gué dans l’eau lui arrivant à la taille, fuyant les inondations à Risalpur
Un homme portant son fils marche à gué dans l’eau lui arrivant à la taille, fuyant les inondations à Risalpur, dans le district Nowshera de la...
© REUTERS/Adrees Latif
 / 3

« Les inondations ont ravagé la région, certaines villes ont été pratiquement englouties par les flots. De petits ruisseaux se sont transformés en véritables fleuves dont le courant détruit tout sur son passage » a expliqué Josep Prior Tio, coordinateur de terrain pour MSF à Swat. « De nombreux habitants sont toujours pris au piège. Certains se sont réfugiés en haut des collines, d'autres sont encore bloqués sur des îles qui se sont formées suite aux inondations. »

En cas d’épidémie de choléra, MSF est prête à accueillir et à soigner les patients dans des centres de soins des districts de Dir, de Swat et de Charsadda. L’organisation assure aussi l’approvisionnement en eau des structures de santé des districts de Dir et de Swat. « Nous devons absolument nous assurer que les habitants ont accès à l’eau potable afin de prévenir l’apparition des maladies transmises par de l'eau contaminée, comme le choléra » a déclaré Benoît De Gryse, chef de mission MSF au Pakistan.

MSF a également distribué 750 kits comprenant des produits d’hygiène, des ustensiles de cuisine, des comprimés pour désinfecter l'eau, des bâches en plastique et des jerrycans dans les villes de Sibi et de Nasirabad, dans le Baloutchistan. Elle s’apprête à distribuer dans les prochains jours des milliers d’autres kits dans d’autres zones touchées par les inondations.

MSF soutient des centres de santé à Mandrakhel, Wadpaga et Gulbel dans le district de Peshawar. Dans le district de Nowshera, elle seconde l’hôpital de Paddi où l’installation de cliniques mobiles a déjà permis la prise en charge de 120 patients.

MSF s’emploie à mobiliser les ressources et se prépare à renforcer ses équipes pour soutenir ses opérations dans les zones sinistrées.

L’organisation poursuit par ailleurs ses missions exploratoires dans le Khyber Pakhtunkhwa et le Baloutchistan. L’objectif est d’identifier les besoins ainsi que les zones sur lesquelles les efforts doivent être concentrés. Le plus difficile sera sans doute de secourir les habitants toujours coincés dans des régions coupées du monde par les inondations. Pour relever ce défi, MSF envisage d'utiliser une série d'hélicoptères afin d'évaluer la situation dans les régions inaccessibles par la route.

Partager
Newsletter
S'abonner à la newsletter
Rester informé

S'abonner