11.11.2014 - Liberia

MSF diffuse une formation en ligne sur l’Ebola

L’organisation médicale internationale Médecins Sans Frontières met en ligne une formation (e-briefing) sur l’Ebola, à disposition de l’ensemble des acteurs de l’aide impliqués dans la lutte contre la propagation de cette fièvre hémorragique. La plateforme de formation permet dès à présent aux personnes intéressées d’acquérir les connaissances de base sur le virus et les moyens de le contenir.
Belgique, 30.09.2014
«Pour soigner plus de malades, il faut impérativement former plus de personnes localement et à l'échelle internationale.»
Ce lien est?...
Sur le même sujet

Depuis le début de l’épidémie d’Ebola au mois de mars, plus de 700 volontaires internationaux de MSF se sont rendus en Afrique de l'Ouest dans le cadre de la lutte contre la propagation de ce virus, et près de 3000 personnes ont été recrutés et formées localement. Depuis cette date, MSF contribue de manière significative au leadership médico-opérationnel en partageant son expertise et ses expériences, en contribuant à élaborer des stratégies pour contenir efficacement l’épidémie et en incitant les autres acteurs à augmenter leur niveau d’assistance.

« Au cours des dix dernières années, les interventions de MSF en réponse aux épidémies d’Ebola ont toutes reposées sur un groupe limité de personnes ayant les compétences spécifiques nécessaires pour travailler dans le strict respect des mesures de protection, explique Philippe Ruscassier, responsable de la formation. L’expertise de tout le personnel, du médecin à l’hygiéniste, est un élément clé du respect des protocoles, qui permet de réduire au maximum les risques liés à la prise en charge d’une maladie contagieuse et virulente. Nous avons voulu partager ce savoir plus largement avec d’autres organisations ou des individus intéressés. »

Dès les premières semaines, MSF a été confrontée à une forte pression sur ses ressources humaines due à la forte répartition des cas, qui a demandé une multiplication des centres de prise en charge.

En plus des briefings habituels, des formations théoriques et pratiques de plusieurs jours ont été mises en place à Bruxelles dès le mois d’août pour préparer les expatriés volontaires avant leur départ. Plus de 400 personnes ont d’ores et déjà été formées au cours des dix sessions organisées. Leur succès a poussé MSF à multiplier ce type de formations, à les ouvrir à d’autres acteurs et à proposer des sessions similaires à Amsterdam, où une vingtaine de dates sont prévues dans les prochains mois. A Genève, MSF s’est associée aux formations dispensées par la Fédération Internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.

Sur le terrain, le personnel recruté localement ainsi que celui du ministère de la santé en contact avec des patients Ebola, suivent dès le début de l’épidémie une formation de quelques jours sur la maladie, ses modes de transmissions et protocoles techniques permettant de travailler auprès des malades en toute sécurité.

Mais afin que chaque personne souhaitant participer à la lutte contre l’épidémie d’Ebola puisse partir sur le terrain avec toutes les informations disponibles, nous mettons aujourd’hui à disposition des médecins, infirmiers, sensibilisateurs, psychologues de toutes les organisations un cours interactif sur l’Ebola. Le but de ce e-briefing est de proposer une information claire sur la maladie, ses modes de transmission et la complexité de sa prise en charge. Le e-briefing est disponible en anglais (sans login ni mot de passe) ici (http://ecampus.msf.org/moodlemsf/mod/page/view.php?id=22246), et il est accessible à toutes les personnes intéressées.

« La meilleure façon d’éviter que l’Ebola ne se répande en dehors de l'Afrique de l'Ouest est de la combattre sur place, explique le Dr Joanne Liu, présidente internationale de MSF.  Nous savons que le principal goulot d'étranglement sur le terrain est d’avoir suffisamment de personnel formé à travailler en milieu hautement contagieux. Pour soigner plus de malades, il faut impérativement former plus de personnes localement et à l'échelle internationale.»

MSF gère six centres de prise en charge des cas d'Ebola dans trois pays : la Guinée, le Libéria et la Sierra Leone, pour une capacité totale d'environ 600 lits dans les unités d'isolement. Depuis le début de l'épidémie, plus de 5 600 patients ont été admis dans ces centres, dont environ 3 500 cas confirmés d'Ebola. Plus de 1 400 personnes ont survécu. Plus de 1 107 tonnes de matériel ont été acheminées depuis le début de l'intervention en mars.

Thématiques liées
Ebola, Liberia
Partager
Newsletter
S'abonner à la newsletter
Rester informé

S'abonner