08.04.2010 - Kirghizistan

MSF apporte une aide d’urgence aux victimes des violences à Bichkek

Des centaines de blessés sont arrivés dans les hôpitaux de Bichkek le 7 avril, à la suite des violents affrontements qui ont eu lieu entre les forces de l’ordre et des manifestants dans les rues de la capitale kirghize.
bishkek col001
Bichkek, Kirghizstan, 2007.
Ce lien est?...

L’équipe de Médecins Sans Frontières au Kirghizstan a dès hier entrepris de fournir du matériel médical d’urgence et des médicaments (pansements, matériel de transfusion, antibiotiques et antidouleurs) à l’Hôpital National et au principal service d’ambulances. MSF approvisionnera aujourd’hui encore trois structures de santé de la capitale.

En coordination avec le CICR, le personnel MSF à Bichkek visite les hôpitaux et rencontre les autorités sanitaires pour évaluer les besoins en termes de matériel médical et de ressources humaines. « A l’Hôpital National, on voit encore des blessés arriver aujourd’hui », explique Alexandre Baillat, chef de mission de Médecins Sans Frontières au Kirghizstan. « Nous devons nous assurer que ces centaines de victimes de violence ont accès à des soins médicaux appropriés. La plupart d’entre elles ont été battus ou ont reçu des balles. Certains souffrent de sévères traumatismes à la tête ou à la poitrine. »

Le centre logistique de MSF à Bordeaux prépare aujourd’hui l’envoi au Kirghizstan de matériel médical supplémentaire, y compris des kits de traitement pour 300 blessés et du matériel chirurgical.

Médecins Sans Frontières gère depuis 2006 un programme de soins aux malades de la tuberculose dans le système pénitentiaire du Kirghizstan.

Partager
Newsletter
S'abonner à la newsletter
Rester informé

S'abonner