18.01.2013 - Mali

Mali: MSF demande l’accès à la ville de Konna

Toutes les routes d’accès à la ville de Konna, dans le centre du pays, demeurent fermées par l’armée malienne.
Mali
«Malgré nos demandes répétées, l’accès à la région de Konna nous est toujours refusé»

Alors que les bombardements et les combats continuent dans plusieurs localités du Mali, l’organisation médicale humanitaire internationale Médecins Sans Frontières (MSF) appelle toutes les parties au conflit à autoriser l’accès des organisations humanitaires à la région de Konna et à permettre l’acheminement des secours dans toutes les zones touchées par les combats.

Depuis lundi, MSF négocie avec les différentes parties au conflit – notamment les autorités civiles et militaires maliennes, l’armée et le gouvernement français – afin d’obtenir l’autorisation d’envoyer des équipes médicales à Konna. Cependant, à ce jour, toutes les routes d’accès à cette ville du centre du pays demeurent fermées par l’armée malienne.

«Malgré nos demandes répétées, l’accès à la région de Konna nous est toujours refusé», déplore Malik Allaouna, directeur des opérations de MSF. «Il est essentiel de permettre l’acheminement d’une aide médicale et humanitaire neutre et impartiale dans les zones touchées par le conflit. Nous demandons à toutes les parties au conflit non seulement de respecter les populations civiles mais aussi l’action des organisations humanitaires.»

Impossible de traverser les lignes de front

MSF tente actuellement d’envoyer une équipe médicale dans la région de Konna afin d’évaluer les besoins et d’acheminer des secours médicaux et humanitaires.

«Depuis plusieurs mois, MSF travaille tant dans les zones gouvernementales que dans celles contrôlées par les différents groupes armés dans le nord du Mali», explique Malik Allaouna. «Mais depuis le début de l’offensive des forces maliennes et françaises, nous ne pouvons plus traverser les lignes de front malgré notre neutralité. Des régions entières sont aujourd’hui coupées de l’aide extérieure.»

Cependant, les activités de MSF continuent dans les régions de Mopti, Tombouctou et Gao. A Douentza, où l’équipe MSF reste bloquée depuis plusieurs jours sans ravitaillement possible, les patients ont lentement recommencé à se rendre au centre de santé de référence, où MSF assure des consultations médicales.

MSF et la crise malienne

Les équipes MSF au Mali sont aujourd'hui composées d'environ 450 employés maliens et 50 internationaux. MSF travaille également dans le sud du pays avec des activités nutritionnelles menées dans la région de Koutiala, et auprès des Maliens réfugiés dans les pays limitrophes, en Mauritanie, au Niger et au Burkina Faso.

Thématiques liées
Conflits/Guerres, Mali
Partager
Newsletter
S'abonner à la newsletter
Rester informé

S'abonner