30.04.2012 - Soudan du Sud

Le Sud-Soudan confronté à plusieurs urgences

MSF soutient des structures de santé proches de la frontière avec le Soudan et apporte des secours aux populations déplacées
Sud Soudan, 30.01.2012
Au cours des six dernières semaines, plus de 6000 personnes auraient fui les conflits dans le Sud Kordofan.
Ce lien est?...

Les tensions et les violences se poursuivent sans interruption entre le Soudan et le Sud-Soudan. MSF étend ses activités d’urgence en apportant des soins médicaux aux personnes blessées au cours des récents affrontements, en dotant les structures de santé de ressources humaines et de matériel et apportant des secours aux populations déplacées par les combats.

A Aweil et Agok, MSF prodigue des soins chirurgicaux aux patients blessés par les récentes violences. L’organisation a notamment renforcé ses capacités chirurgicales afin de pouvoir intervenir en cas de dégradation de la situation.

MSF a également fait don de médicaments et matériel médical aux hôpitaux d’Abiemnom et Bentiu dans l’Etat d’Unity, qui ont tous deux reçu un afflux de blessés suite aux derniers combats. Deux employés médicaux de MSF interviennent en renfort dans l’hôpital de Bentiu.

Le long de la frontière nord de l’Etat d’Unity, MSF fournit des soins médicaux vitaux et un approvisionnement en eau potable dans le camp de Yida, qui accueille des populations réfugiées en provenance du Soudan. Au cours des six dernières semaines, plus de 6000 personnes auraient fui les conflits dans le Sud Kordofan. Alors que la saison des pluies approche et que les besoins des populations continuent de croître, MSF augmente ses capacités pour offrir des soins médicaux adaptés aux populations et une prise en charge des épidémies. Dans le camp de Yida, nos équipes prodiguent 200 consultations en moyenne chaque semaine et 40 personnes sont hospitalisées.

Les équipes de MSF ont également mis en place des dispensaires mobiles dans la région d’Abyei, proche des zones de conflit, distribuant des abris et des biens de première nécessité comprenant des couvertures, du savon et des équipements de cuisine pour les populations déplacées. A Rumamer, où le nombre de personnes déplacées a triplé en quelques jours, MSF a distribué des biens de première nécessité à quelque 1120 personnes, en majorité des femmes et des enfants.

Course contre la montre

Parallèlement à ces activités liées aux affrontements le long de la frontière, MSF continue de fournir des soins médicaux dans deux camps de réfugiés à Jamam et Doro dans l’Etat du Nil supérieur, qui abritent aujourd’hui près de 90 000 réfugiés qui ont fui les violences au Soudan dans l’Etat du Nil bleu, au nord de la frontière. Le nombre de réfugiés dans cette zone continue de croître et les populations manquent cruellement d’eau. MSF ainsi que d’autres organisations humanitaires sont engagées dans une véritable course contre la montre pour acheminer les médicaments et matériels médicaux nécessaires avant le début de la saison des pluies, qui rendra les routes impraticables dans cette région isolée.

Les derniers épisodes de violence ne sont pas les seules difficultés que le pays doit affronter. Le Sud-Soudan est confronté à d’autres urgences dont une insécurité alimentaire grandissante, un afflux de populations réfugiées, des épidémies de maladies infectieuses ainsi que de vives tensions intercommunautaires.

Dans l’Etat du Jonglei, MSF continue d’intervenir auprès des milliers de personnes déplacées suite à des affrontements intercommunautaires. Dans l’Etat de Warrap, pour lutter contre une épidémie de rougeole, MSF mène une campagne de vaccination d’urgence auprès de quelque 40 000 enfants âgés de six mois à quinze ans. Et dans le district de Renk, MSF fournit des soins de santé primaire aux populations sud-soudanaises qui ont récemment quitté Khartoum.

Presque trente ans de présence au Sud-Soudan

MSF travaille au Sud-Soudan depuis 1983. Plus de 2000 employés sud-soudanais et 200 internationaux interviennent dans une douzaine de projets situés dans huit des dix Etats que compte le pays.

Thématiques liées
Soudan du Sud, Violence
Partager
Newsletter
S'abonner à la newsletter
Rester informé

S'abonner