22.10.2010 - Haïti

Haïti: MSF intervient dans la région affectée par une épidémie de choléra

Suite à l’apparition de cas de diarrhées aigües dans la région d’Artibonite, des équipes de Médecins Sans Frontières, composées de médecins, infirmiers et logisticiens se sont immédiatement rendues sur les zones affectées, le long du fleuve Artibonite entre les villes de Saint-Marc et Mirebalais.
Haïti 22.10.2010
Les zones affectées, le long du fleuve Artibonite entre les villes de Saint-Marc et Mirebalais.
Ce lien est?...
Sur le même sujet

Plus de 138 personnes seraient décédées et 1500 cas auraient été enregistrés, confirmés comme étant du choléra par les autorités haïtiennes.

En collaboration avec les autorités sanitaires nationales, MSF apporte un soutien en personnel, technique et matériel aux structures de santé de Saint-Marc. Les équipes participent à la prise en charge des cas et mettent en place les mesures de prévention nécessaires pour éviter la propagation de l’épidémie. De plus, MSF envoie en renfort dès aujourd’hui, vendredi 22 octobre, du matériel médical adéquat et du personnel expérimenté.

MSF n’est pas en mesure de confirmer la cause et la nature exacte de l’épidémie. La zone touchée par ces cas de diarrhées n’a pas été affectée par le séisme du 12 janvier dernier.

Point sur les interventions MSF
23 octobre 2010

Saint-Marc

Les équipes MSF poursuivent leurs activités avec les autorités sanitaires haïtiennes à l’hôpital Saint Nicolas.  Les équipes s’organisent pour construire un centre de traitement du choléra dans la ville, qui devrait être opérationnel d'ici une semaine.

Petite Rivière

MSF met en place un centre de traitement du choléra d’une capacité de 20 lits dans la ville. Les équipes médicales ont pris en charge aujourd’hui 89 cas de diarrhée aqueuse.

Port-au-Prince

Plusieurs personnes souffrant de diarrhée aqueuse sont actuellement traitées dans les centres de soins MSF de la capitale. Pour le moment, le choléra n’est pas confirmé pour ces patients.

Des cas de diarrhée aqueuse, qui n’étaient pas des cas de choléra, n’ont pas été rares à Port-au6prince depuis le tremblement de terre du 12 janvier dernier. Les équipes médicales MSF ont ainsi traité de nombreux patients atteints de diarrhée aqueuse ces derniers mois.

MSF a déjà mis en place un centre de traitement de choléra de 20 lits. MSF prend actuellement toutes les mesures nécessaires dans ses centres de soins de Port-au-Prince pour prendre en charge les patients qui présenteraient des symptômes ressemblant au choléra. La capacité d’accueil de nos centres de santé peut être agrandie jusqu’à 300 lits si nécessaire dans les jours qui viennent. 

Thématiques liées
Choléra, Haïti
Partager
Newsletter
S'abonner à la newsletter
Rester informé

S'abonner