10.02.2014 - Guinée

Guinée: MSF lance une campagne pour vacciner 400 000 enfants contre la rougeole

L’organisation médicale internationale MSF a entamé une campagne de vaccination contre la rougeole afin d’endiguer l’épidémie déclarée le 14 janvier dernier par le gouvernement.
Conakry, Guinée, 09.02.2014
«La rougeole et ses complications peuvent tuer. Il est donc essentiel de vacciner tous les enfants afin de les protéger, maintenant et pour plusieurs dizaines d’années»
Ce lien est?...
Sur le même sujet

Un total de 1 105 cas suspects, dont 68 confirmés y ont déjà été répertoriés, faisant craindre une rapide explosion du nombre d’infections.
«La rougeole est l’une des maladies les plus contagieuses et elle peut se répandre comme une traînée de poudre. Elle touche principalement les enfants, et peut entrainer de sévères complications médicales.  Il est donc urgent d’agir afin d’éviter la catastrophe de 2009 au cours de laquelle dix enfants étaient morts», explique Corinne Benazech, chef de mission de Médecins Sans Frontières (MSF), à Conakry.

MSF qui agit en coopération avec le ministère de la Santé, a déployé 32 équipes à travers les quartiers de Matam, Matoto et Ratoma à Conakry. Placées dans des lieux stratégiques, proches de la population qui en a besoin –espaces publics, lieux communautaires ou maisons de particuliers– elles vaccineront 394 000 enfants âgés de six mois à dix ans en l’espace de trois semaines. 400 membres de MSF et du ministère de la Santé seront donc à pied d’œuvre pendant trois semaines pour orchestrer cette opération d’urgence nécessitant de puissants moyens logistiques. La vaccination est gratuite.

Seul un tiers des enfants guinéens protégés contre la rougeole

MSF estime que lors de cette épidémie une cinquantaine d’enfants infectés par la rougeole risquent de développer des complications graves et potentiellement mortelles. L’organisation va donc apporter son soutien à des structures sanitaires ciblées, notamment en termes de prise en charge médicale des enfants atteints de rougeole.

«La rougeole et ses complications peuvent tuer. Il est donc essentiel de vacciner tous les enfants afin de les protéger, maintenant et pour plusieurs dizaines d’années», explique Gemma Dominguez, coordinateur médical de MSF à Conakry.

La rougeole peut être évitée grâce à un vaccin sûr et efficace qui, lors des vaccinations de routine, est administré à tous les enfants à partir de neuf mois. Mais à travers le pays seuls 37% des enfants ont reçu la dose de vaccin qui leur assurent une protection. Même à Conakry, la couverture vaccinale reste insuffisante puisque seulement 80% de la population a été vaccinée.

Lors de sa campagne, MSF pourra diagnostiquer les enfants malades pour leur permettre d’être traités. «Les enfants présentant des symptômes, qui débutent par une forte fièvre, doivent être vus par un médecin. Cela peut leur sauver la vie», explique Dr Daloka Delamou, coordinateur médical chez MSF. Le suivi médical en cas de complication sera également gratuit.

Le gouvernement guinéen a annoncé que ses stocks de vaccins, utilisés pour des vaccinations de routine, seront épuisés dès le 15 février. Il a donc demandé l’appui de MSF pour organiser la campagne de vaccination d’urgence dans les trois communes où l’épidémie a été déclarée

MSF est présente en Guinée depuis 25 ans. En plus de ses projets réguliers assurant le traitement de patients infectés par le virus du sida, elle appuie régulièrement le gouvernement guinéen dans la réponse aux urgences et épidémies.

Partager
Newsletter
S'abonner à la newsletter
Rester informé

S'abonner