03.11.2010 - Haïti

Choléra en Haïti: déjà 3600 personnes traitées par MSF

Les équipes de MSF se préparent à une propagation de l’épidémie dans la capitale Port-au-Prince. Des évaluations sont également en cours dans le nord de l’île.
St-Marc, Haïti, 30 octobre 2010
Les équipes médicales MSF traitant les patients atteints de cholera dans l’hôpital de St-Marc, géré par le Ministère de la santé, Haïti 30.10.2010
Ce lien est?...
Sur le même sujet

Au 31 octobre, MSF avait déjà traité près de 3600 personnes qui se sont présentées dans les structures médicales avec des diarrhées aiguës plus ou moins sévères, des symptômes pouvant être attribués à une infection cholérique.

Les équipes MSF soutiennent actuellement deux hôpitaux du ministère de la Santé haïtien dans la région de l'Artibonite, où l'épidémie de choléra s’est déclarée. À l'hôpital Saint-Nicolas à Saint-Marc, en moyenne 170 personnes sont admises quotidiennement. Plus au sud, à Petite Rivière, environ 150 personnes arrivent chaque jour à l’hôpital.

Dans les cinq structures MSF de la capitale Port-au-Prince, des centres de traitement du choléra (CTC) séparés et dotés de 300 lits sont prêts à accueillir des malades. En cas de propagation de l'épidémie, 500 lits supplémentaires seront disponibles. Quelques douzaines de personnes souffrant de diarrhée sévère y ont déjà été traitées ces derniers jours. Un CTC de 20 lits a également été mis en place à Léogâne, où MSF gère un hôpital.

La nécessité d’isoler les patients

«Le choléra est une maladie évitable et on peut la traiter facilement, surtout lorsque les patients sont soignés dans un environnement contrôlé comme un CTC», déclare Jean Pletinckx, coordinateur d'urgence pour MSF en Haïti. «La mise en place de CTC dans les zones touchées par le choléra peut soulager la pression sur les hôpitaux et les structures de santé, ce qui réduit considérablement le risque d'infection pour les patients hospitalisés et l'ensemble de la communauté.»

Les équipes MSF informent aussi les habitants sur les moyens de prévenir et de traiter la maladie. «Des morts inutiles peuvent facilement être évitées grâce à un accès rapide à des installations correctement équipées à proximité des zones affectées», explique le Dr David Olson, conseiller médical spécialiste du choléra pour MSF en Haïti.

Renforcement des équipes contre le choléra

MSF a également étendu ses activités dans le nord du pays. Un CTC de 30 lits est en cours d'installation aux Gonaïves. Des évaluations sont menées à Port de Paix, Pont Sondé, Dessalines, Villard, La Chapelle et Lester, afin de déterminer si des interventions médicales sont nécessaires. D'autres évaluations sont menées au sud et à l'est de Saint-Marc, à Archaie, Cabaret, et Verrettes. A Montrouis, MSF a fourni au centre de santé local du matériel de traitement, y compris des lits pour accueillir les malades du choléra. Des explorations complémentaires sont prévues à Gros-Morne, Bassin Bleu et Saint Michel de l'Attalaye.

MSF prévoit de renforcer ses équipes, qui comptent actuellement près de 60 employés internationaux et plus de 500 salariés nationaux spécifiquement chargés de la lutte contre le choléra. Deux avions cargo transportant près de 150 tonnes de fournitures médicales sont arrivés à Port-au-Prince.

MSF possède une expérience approfondie dans la lutte contre les épidémies de choléra dans divers pays à travers le monde et a déjà traité 329 000 personnes entre 2006 et 2009. L’année dernière, MSF a effectué des interventions contre le choléra au Cameroun, au Tchad, au Niger, au Nigéria, en Papouasie-Nouvelle-Guinée et en Zambie.

Poursuite des activités «régulières»

Malgré l’épidémie de choléra, toutes les opérations «régulières» de MSF en Haïti - soins postopératoires, santé maternelle, chirurgie et programmes de santé mentale - se poursuivent normalement.

Plus de 3000 employés de MSF – personnel haïtiens, international, médical et non médical confondus – offrent une assistance à la population. Les équipes gèrent sept hôpitaux qui fournissent des soins gratuits et soutiennent deux structures du ministère de la Santé à Port-au-Prince comprenant 1000 lits. Ces établissements offrent des services d’urgence, de traumatologie, d’obstétrique, de pédiatrie, de maternité et d'orthopédie. Des soins de santé mentale ainsi que des conseils et un traitement pour les victimes de violences sexuelles sont également fournis par MSF.

En dehors de la capitale, MSF soutient un hôpital du Ministère de la santé à Jacmel et a ouvert un hôpital de 120 lits en containers à Léogâne en octobre.

Du 12 janvier au 30 septembre, MSF a traité plus de 339000 personnes, effectué plus de 15700 interventions chirurgicales et a aidé à la mise au monde plus de 9900 nouveaux nés. MSF fournit également des soins médicaux primaires et des biens de première nécessité aux personnes déplacées vivant dans des camps à Port-au-Prince par le biais de dispensaires mobiles ou fixes et contribue à l’assainissement de l’eau pour les personnes déplacées dans le bidonville de Cité Soleil.

Thématiques liées
Choléra, Haïti
Partager
Newsletter
S'abonner à la newsletter
Rester informé

S'abonner