21.01.2010 - Haïti

10 salles d’opération fonctionnent jour et nuit

Les équipes MSF continuent de prendre en charge les longues files de patients en attente de traitement et de chirurgie, alors que Port-au-Prince a encore une fois ressenti une réplique importante ce matin.
20100121 haiti 52727
Haiti, dans le district du Carrefour de Port-au-prince. 17 Janvier 2010
Ce lien est?...

À l’hôpital Choscal, où deux salles d’opération fonctionnent sans arrêt pour traiter les blessés les plus graves, les patients ont dû être évacués du bâtiment et être installés dans des tentes à l’extérieur tant ils étaient terrifiés par les secousses. Les salles d’opération ne désemplissent pas, avec quatre équipes chirurgicales travaillant à tour de rôle.

À l’hôpital Carrefour, l’équipe a commencé à offrir un soutien psychologique aux patients dont des membres ont été amputés ainsi qu’à leur famille. Un autre type de soins postopératoires intensifs est à l’étude, tandis qu’un autre hôpital couvre des activités de physiothérapie avec les patients victimes de brûlures et que les traitements par dialyse se poursuivent à l’hôpital général pour les victimes du syndrome d’écrasement. Jusqu’à présent, l’équipe médicale a soigné six patients par dialyse et se sert de tests de dépistage pour identifier d’autres patients atteints du syndrome d’écrasement qui auraient besoin de ces soins intensifs.

Chaque salle d’opération en état de marche fonctionne jour et nuit, tandis que les logisticiens s’efforcent d’en mettre d’autres en place ou de réhabiliter les structures endommagées le plus vite possible. Les équipes chirurgicales MSF ont réalisé en moyenne 130 opérations par jour pendant ces derniers jours et la prise en charge augmente à mesure que d’autres équipes arrivent en renfort. Nous disposons à présent de 10 salles d’opération : 7 dans les hôpitaux de Port-au-Prince (à Choscal, Trinité, Carrefour et Chancerelle) et 3 dans des municipalités à l’ouest de la capitale (Léogâne et Jacmel). Qui plus est, des interventions chirurgicales mineures, comme le nettoyage et le débridement des plaies, sont assurées dans de plus petites salles d’opération dans les hôpitaux de la Trinité et de Pacot.

Grâce à la préparation de blocs opératoires supplémentaires à Port-au-Prince et dans l’ouest de l’île (à Léogâne et Grand-Goâve), la capacité de prise en charge va continuer à augmenter dans les prochains jours. L’hôpital gonflable muni de ses deux salles d’opération et ses 100 lits prend peu à peu forme sur un site de Port-au-Prince. L’équipe en charge de sa construction prévoit qu’il sera opérationnel dès vendredi matin.

Partager
Newsletter
S'abonner à la newsletter
Rester informé

S'abonner