Tanzanie - Venir en aide aux réfugiés burundais

Tanzanie, 08.11.2016
Les pathologies les plus fréquentes sont le paludisme, la diarrhée et les infections des voies respiratoires, causées par des nuits froides associées à l’omniprésente p...
Situation géographique
La mission en chiffres
Collaborateurs locaux:
n/a
Collaborateurs internationaux:
16
Budget:
CHF 6'232'000
Vidéo
Camp de Nduta, Tanzanie
Camp de Nduta, Tanzanie
17.11.2016
1:15
Galeries photos
Tanzanie, 07.11.2016
Tanzanie: plus d'assistance est nécessaire
18.11.2016
13 Images
Ce lien est?...

La stabilité en Tanzanie attire les populations des pays alentours, avec pour conséquence une crise humanitaire majeure. Fin 2016, l’ouest du pays accueillait, dans trois camps, environ 65 000 réfugiés de la République démocratique du Congo (RDC) et 215 000 Burundais. Le statu quo politique et la dégradation de la situation économique au Burundi ont conduit à des déplacements de populations qui ont traversé la frontière vers la Tanzanie. Les communautés locales tanzaniennes peinent à faire face à cet afflux massif, les capacités des organisations gouvernementales et non gouvernementales sont submergées et le gouvernement refuse d’ouvrir un quatrième camp.

Le projet a ouvert en mai 2015. A cette période, des cas de choléra avaient été rapportés dans le camp. Les équipes ont mis en place des centres de traitement et ont vacciné plus de 100 000 personnes contre cette maladie extrêmement contagieuse. Par la suite, l'organisation s’est occupée de prendre en charge la santé et d’approvisionner en eau les habitants des camps Nyarugusu et Nduta, activité qu’elle a poursuivie en 2016.

Mis à jour en août 2017 / Chiffres du Rapport d’Activité 2016

Partager
Pays d'intervention
Newsletter
S'abonner à la newsletter
Rester informé

S'abonner