09.04.2009 - Somalie

Donna à Dagaheley - 9 avril 2009

Donna Canali a travaillé pendant trios mois comme coordinatrice pour Médecins Sans Frontières dans le camp de réfugiés de Dagahaley, près de la ville de Dadaab, dans le Nord du Kenya. Plus de 270'000 réfugiés venant de Somalie y vivent, mais ils y font face à de tels manques d’eau, de nourriture et d’abris que beaucoup envisagent de retourner chez eux, dans la zone de guerre qu’est devenue la Somalie. Voici des extraits de son journal. Donna y décrit sa vie à Dadaab.
Dagahaley, Somalie, 05.05.2009
Dagahaley, Somalie, 05.05.2009
Situation géographique
Ce lien est?...
Auteur
Camp de réfugiés de Dagahaley, près de la ville de Dadaab, dans le Nord du Kenya, 2009

Donna Canali a travaillé pendant trois mois comme coordinatrice pour Médecins Sans Frontières dans le camp de réfugiés de Dagahaley, près de la ville de Dadaab, dans le Nord du Kenya. Plus de 270'000 réfugiés venant de Somalie y vivent, mais ils y font face à de tels manques d’eau, de nourriture et d’abris que beaucoup envisagent de retourner chez eux, dans la zone de guerre qu’est devenue la Somalie. Voici des extraits de son journal. Donna y décrit sa vie à Dadaab.

Une femme réfugiée a installé un stand pour vendre des produits en face de notre clinique profitant de la fréquentation intense de cette zone. Les recettes tirées de la vente de ses produits, comme la myrrhe, sert à aider les orphelins dont elle s’occupe. Aujourd’hui, elle a eu des déboires avec un homme, un ancien chef de guerre somalien selon le bruit qui court. Il s’est approché d’elle en lui disant qu’elle n’avait pas le droit de vendre dans cette zone. Ses jeunes complices et lui ont ensuite mis à sac la structure précaire qu’elle avait bâtie. Quand elle l’a supplié d’arrêter, il lui a répondu qu’elle devait lui donner de l’argent pour continuer son petit commerce. Elle lui a donné tout l’argent dont elle disposait, soit 500 shillings (environ 7 dollars) et un kilo de myrrhe. Et il est parti… du moins pour le moment. Ceci ne représente pas un cas isolé. Les pratiques de corruption sont très répandues. Comme si les réfugiés n’avaient pas déjà une vie assez difficile. 

Thématiques liées
Administration, Somalie
Partager
Newsletter
S'abonner à la newsletter
Rester informé

S'abonner