30.03.2011 - Kenya

BD-Reportage – Kenya - 26 février, Dagahaley

Dagahaley/Dadaab, Kenya, 26.02.2011
Dagahaley/Dadaab, Kenya, 26.02.2011
© Andrea Caprez - Christoph Schuler
Dagahaley/Dadaab, Kenya, 26.02.2011
Dagahaley/Dadaab, Kenya, 26.02.2011
© Andrea Caprez - Christoph Schuler
 / 2

Paula, une psychiatre qui vient du Brésil, a accepté de nous présenter certains de ses patients. Nous n'avions pas pris conscience qu’il puisse également y avoir des malades psychiques à Dagahaley. Le premier patient est H., un homme d’environ 40 ans. Il est allongé sur son lit enchaîné sur un matelas d’une saleté repoussante dans un petit réduit. Il mâche du Qat ou du Miira, le nom des drogues ici. H. affirme qu'il s'appelle Roberto et que son père est italien. Paula vient régulièrement le voir et s’assure qu’un proche lui donne bien ses médicaments. Un autre auquel nous rendons visite vit dans une caisse grande comme une maison mais sans fenêtre. Deux autres sont assis dans une case en état d’apathie. En fait, il est étonnant de constater qu’il n’y a pas plus de gens atteints de maladies psychiatriques lorsque l’on pense aux destins monstrueux auxquels beaucoup d’entre eux ont survécu ou qu’ils vivent encore.

Avec tout ce que nous venons de vivre aujourd'hui, nous avons du mal ce soir-là à fêter l'anniversaire de Josiah, un chirurgien kényan. N’est-il pas indécent de faire la fête lorsque l’on sait ce qui se passe à quelques kilomètres de là?

Le personnel de MSF qui travaille ici, que ce soient des expatriés ou des nationaux, comme on les appelle, c'est-à-dire des Kényans, voient les choses de manière très pragmatique. Joyce, l'assistante en chirurgie, explique que, de temps en temps, les gens ont besoin de ce genre de fête pour évacuer la frustration quotidienne et pour se détendre de ce travail exténuant. Sans ces moments de pause, personne ne pourrait travailler là pendant des mois. Chris, le responsable du pavillon accueillant les enfants souffrant de malnutrition, s’assoit à l’ordinateur et fait le DJ. Tout le monde danse et, tard dans la nuit, Josiah reçoit une guitare en cadeau. Comme il n’a pas encore appris à en jouer, Andrea se saisit de l’instrument et chante quelques chansons pour le plus grand plaisir des invités.

Partager
Newsletter
S'abonner à la newsletter
Rester informé

S'abonner