11.06.2010 - Afrique du Sud

HALFTIME! : Laissons la vie gagner le match

HAKFTIME! est une expérience internet inédite, sous forme de blog, qui réunira des récits de volontaires et de personnels de l’organisation humanitaire médicale internationale Médecins Sans Frontières pendant la coupe du monde FIFA en Afrique du Sud, du 7 juin au 14 juillet 2010. Le principal objectif de HILFTIME! est de fournir à un public global une vue alternative de la première coupe du monde de football organisée sur le sol africain et de partager avec lui quelques chroniques positives du combat que mène l’Afrique australe contre la double-épidémie de VIH/Sida et de tuberculose.
Extra-Time - Footblog
Une équipe de foot de femmes séropositives à Epworth, l'une des villes les plus pauvres du Zimbabwe.
Ce lien est?...
Auteur
20100608 swaziland hiv tb team 53384 bio

Extra-Time! est une expérience internet inédite, sous forme de blog, qui réunira des récits de volontaires et de personnels de l’organisation humanitaire médicale internationale Médecins Sans Frontières pendant la coupe du monde FIFA en Afrique du Sud. Les opinions exprimées sur le blog Extra-Time! sont uniquement celles des auteurs ou des personnes interviewées et ne peuvent être considérées ou citées comme étant la position officielle de MSF sur les sujets en question.

« Tout ce que je sais de la morale des hommes, je l’ai appris sur les terrains de football. »
Albert Camus, écrivain, Prix Nobel de littérature (1957)


Dans quelques jours, un coup de sifflet et le bruit sourd d’une chaussure tapant dans un ballon marqueront le début d’un mois pendant lequel les regards du monde entier seront tournés vers l’Afrique du Sud. Dans les semaines à venir, des centaines de millions de gens regarderont le spectacle tant attendu de la première Coupe du Monde de football à se tenir en Afrique en 80 ans d’existence.

Mais pour nous, à Médecins Sans Frontières, il s’agit que ces gens élargissent leur champ de vision au-delà des terrains verts. Alors que le football unit dans la joie le reste de la planète, 1,4 million de gens meurent encore chaque année du VIH/sida en Afrique subsaharienne. La majorité de ces décès pourrait être évitée en facilitant l’accès aux traitements rétroviraux (ART).

MSF veut rappeler au monde que la crise du VIH/sida n’est pas terminée. Les équipes MSF sont présentes dans plusieurs pays de l’Afrique australe et dispensent de l’aide, des traitements et des soins dans de nombreuses communautés affectées par le VIH/sida et l’autre maladie mortelle qui l’accompagne bien souvent, la tuberculose.

Dans les six semaines à venir, ce blog donnera aux personnes atteintes du VIH/sida, aux médecins, aux infirmiers MSF et à bien d’autres la possibilité de s’exprimer sur cette réalité.

Plus de 4 millions de personnes dans les pays en voie de développement reçoivent un traitement anti-rétroviral – un exploit médical incroyable. Toutefois ces efforts ne suffisent pas car il reste encore 9,5 millions de personnes qui ont besoin de ces traitements mais en sont toujours dépourvues. Aujourd’hui, les bailleurs de fonds ont décidé de plafonner, de réduire, voire de supprimer leurs dépenses pour les traitements VIH et l'achat d'antirétroviraux.

Un retrait des donateurs du financement de la lutte contre le VIH/sida aurait un effet similaire au coup de sifflet d’un arbitre interrompant la finale de la Coupe du monde au milieu du match. Triste vérité : des millions de gens seraient furieux si la finale était interrompue, alors que l’interruption du financement des traitements du VIH par les donateurs et les pays riches ne provoque que très peu de réactions ou de colère. C’est pourtant une initiative qui aura pour conséquence la mort précoce et évitable de millions de gens.

En lisant ce blog et en y enregistrant vos commentaires et opinions, vous pourrez prendre position et soutenir l’accès aux traitements et aux soins pour TOUTES les personnes vivant avec le VIH/sida. Vous augmenterez les chances des victimes du VIH/sida de gagner leur match contre la maladie. Vaincre le VIH/sida est le but final. Laissons la vie gagner le match, pour que le monde entier y gagne.

Partager
Newsletter
S'abonner à la newsletter
Rester informé

S'abonner