09.04.2016 - Zambie

Zambie: la plus grande campagne de vaccination orale contre le choléra jamais réalisée est en cours à Lusaka

La plus grande campagne de vaccination contre le choléra jamais effectuée vient de débuter à Lusaka, la capitale zambienne le samedi 09 avril 2016.
Zambie, 11.04.2016
«Alors que la vaccination contre le choléra peut être efficace pour enrayer une épidémie, elle ne peut pas être la seule solution »
Ce lien est?...
Vidéo
Zambie: campagne de vaccination orale contre le choléra
Zambie: campagne de vaccination orale contre le choléra
19.04.2016
01:00
Galeries photos
Zambie, 14.04.2016
Zambie: Se protéger du choléra dans les bidonvilles de Lusaka
19.04.2016
9 Images

Plus d'un demi-million de personnes recevront le vaccin oral contre le choléra pour freiner l'épidémie qui a débuté en février dans les quartiers surpeuplés de la ville. Au 7 avril, un total de 664 cas et 12 décès ont été signalés à Lusaka.

Pour mener cette campagne de vaccination, qui devrait durer deux semaines, Médecins Sans Frontières (MSF) travaille en collaboration avec le ministère de la Santé zambien et l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

«Il y a déjà eu plusieurs épidémies de choléra à Lusaka par le passé, mais c’est la première flambée depuis 2010», explique Caroline Voûte, coordinatrice d’urgence de MSF. «Cela fait très longtemps que les gens n’ont pas été confrontés à cette maladie et ils ont perdu toute ou partie de leur immunité. Le terrain est donc propice à une flambée de choléra dans ces zones inondables très densément peuplées».

578 000 personnes ciblées

A Lusaka, environ 1,2 millions de personnes vivent dans des campements informels surpeuplés dans lesquels chaque saison des pluies augmentent le risque de choléra. Cette année, la saison des pluies a été retardée, ce qui a asséché les forages et contraint la population à utiliser des puits peu profonds et non protégés pour trouver de l’eau. Lorsqu’il s’est finalement mis à pleuvoir, les eaux de pluie se sont mélangées à celles des latrines trop pleines, et ceci a créé des rivières et des lacs d’eau contaminée que les gens sont obligés de traverser lorsqu’ils se déplacent. Cela a créé les conditions parfaites pour une épidémie de choléra de grande échelle.

La campagne de vaccination cible 578 000 personnes. Elle se déroulera sur 39 sites dans quatre des quartiers les plus touchés de Lusaka: Kanyama, Bauleni, George et Chawama. Les équipes seront composées de huit personnels internationaux de MSF, 19 personnels du ministère de la Santé zambien et 1135 bénévoles de la communauté de Lusaka.

En parallèle, les autorités sanitaires continueront à prendre en charge les patients dans les centres de traitement du choléra de la capitale. Les équipes du ministère travaillent aussi pour améliorer l'assainissement et les conditions d'hygiène dans ces zones, à travers la désinfection des maisons, la promotion de la santé et la distribution de solution de chlore.

«Alors que la vaccination contre le choléra peut être efficace pour enrayer une épidémie, elle ne peut pas être la seule solution », poursuit Caroline Voûte. «Une campagne de vaccination doit toujours être combinée avec le traitement des patients et l'éducation à la santé. Dans le même temps, l'eau, les services d'assainissement et d'hygiène doivent être assurés pour réduire le risque d’épidémies dans le futur».

À propos du vaccin oral contre le choléra

Les vaccins anticholériques oraux sont un nouvel outil de lutte contre le choléra. Ils ont été utilisés au cours des dernières années pour prévenir des flambées dans les situations d'urgence complexes, pour prévenir la propagation d’épidémies en cours ou réduire leur impact dans les pays où ce risque est endémique. Il est en général recommandé d'administrer deux doses. Cependant, en raison du nombre limité de vaccins disponibles à l'échelle mondiale et afin de freiner l'épidémie de Lusaka le plus rapidement possible, une seule dose sera distribuée à deux fois plus de gens afin d’augmenter l’immunité collective.

Une histoire du choléra à Lusaka

La dernière épidémie de choléra à Lusaka date de 2010. Entre 2003 et 2010, 30 000 personnes ont été touchées par la maladie et 860 ont perdu la vie.

MSF travaille en Zambie depuis 1999. Jusqu’en 2013, l’organisation menait un programme de santé reproductive dans le district de Luwingu, désormais remis au ministère de la Santé. MSF a également soutenu pendant sept ans les autorités sanitaires pour répondre auxépidémies de choléra. Une équipe de MSF est arrivée en mars 2016 pour aider le ministère de la Santé et l’OMS à lutter contre cette nouvelle épidémie de choléra.

Thématiques liées
Choléra, Vaccinations, Zambie
Partager
Newsletter
S'abonner à la newsletter
Rester informé

S'abonner