09.08.2017 - Nigeria

Ngala, Nigeria: «Le quotidien était vraiment difficile, les gens tombaient malade et mourraient.»

Mallan Ibrahim Kana, 43 ans, originaire d’un village à 15 kilomètres de Ngala, a fui deux fois avant d’arriver à Ngala
Nigeria, 04.07.2017
Nous sommes partis avec aucun bien et nous n’avons plus rien.
Ce lien est?...
Vidéo
Assistance humanitaire à Ngala au Nigeria
Assistance humanitaire à Ngala au Nigeria
09.08.2017
00:47

«Après une marche de quatre jours, je suis arrivé ici hier avec ma famille. Nous avons fui notre village à cause de Boko Haram. Depuis quatre ans, il y a eu beaucoup de conflits. Boko Haram est venu piller nos biens et notre nourriture. Ils ont pris ce que nous avions cultivé et pêché. Ils nous ont interdit de sortir de chez nous la nuit. Beaucoup d’hommes du village ont été tués.

Nous pensions que les militaires viendraient rétablir la sécurité, mais rien de cela n’est arrivé. Quelques fois, nous entendions les avions lâcher des bombes autour de notre village. Je sais que des personnes ont été blessées lors de ces bombardements. Des combats aussi ont eu lieu par ici, nous ne pouvions pas sortir de peur d’être pris entre deux feux.

Le quotidien était vraiment difficile, les gens tombaient malade et mourraient. Il n’y avait pas d’hôpital autour et l’on ne pouvait pas aller plus loin. La plupart des personnes du village ont fui, et beaucoup d’entre elles se trouvent ici maintenant. Nous sommes partis avec aucun bien et nous n’avons plus rien.»

Propos recueilli le 4.07.2017

Partager
Newsletter
S'abonner à la newsletter
Rester informé

S'abonner